Maroc

Dossier spécial Fès-Meknès: la région met le turbo

La région Fès-Meknès connaît une nouvelle dynamique économique et prend un nouveau tournant, celui de la concrétisation des ambitions en chantiers structurants.

Dossier réalisé par Mehdi Idrissi / Les Inspirations éco Docs


Les investissements y reprennent, de grands projets sont relancés et les initiatives foisonnent. C’est ce que promet à la fois la déclinaison régionale du Programme de développement régional (PDR), les premiers contrats)programmes signés entre l’État et la Région Fès-Meknès et le Plan d’accélération industrielle (PAI). Pour ce dernier, une panoplie de projets structurants seront réalisés et concernent particulièrement la création d’un pôle et d’une zone industriels pour la filière cuir «parc industriel Ain Cheggag» (PIAC), ainsi qu’une zone logistique. Néanmoins, et en dépit de ces nombreuses réalisations, plusieurs difficultés handicapent encore le plein essor de la région, au regard de l’inadéquation entre la richesse de son potentiel économique et les contraintes socio-économiques qui grèvent sa capacité à s’intégrer à la dynamique globale de développement des principales régions du royaume. Actuellement, la région est appelée à définir une vraie niche de filières à fort avantage compétitif et à attirer des locomotives susceptibles de développer un écosystème autour des filières. D’autre part, l’urbanisation de la région est caractérisée par une grande concentration des activités économiques dans les deux villes impériales Fès et Meknès, qui constituent un dipôle urbain dans un réseau de petites et moyennes villes.

Les secteurs locomotives
La Région occupe la quatrième position en termes de contribution à la richesse nationale et participe à hauteur de 8,4% au PIB national. Elle se hisse en deuxième position en termes de valeur ajoutée agricole. La richesse régionale est d’abord axée sur les activités tertiaires qui représentent 47,3% du PIB régional. La part du secteur primaire est de 21,1% et celle du secteur secondaire, comprenant notamment les industries manufacturières, de 17,6%. La région du Centre de Fès-Meknès, a d’abord une vocation agricole. C’est la première région exportatrice de câpres (70% de la production national), de cerises et d’huile d’olive. Ce potentiel lui permet de réaliser un chiffre d’affaires annuel de 506 MDH et d’occuper la deuxième position au niveau national, avec une contribution de 15,2% du PIB du secteur.

Avec une contribution de 12,8% du PIB national du secteur, l’artisanat est le deuxième secteur phare de la région qui regroupe plus de 40.000 unités de production, représentant plus 123.000 emplois opérant dans près de 205 métiers. Les filières des vêtements, de la maroquinerie et du bâtiment traditionnel emploient 66% des artisans de la région et concentrent 65% des ventes. La diversité de la production et le savoir-faire historique de ses artisans contribuent au rayonnement mondial de Fès- Meknès et constituent un atout fort du secteur. IIs permettent à la région d’occuper la troisième place à l’échelle nationale en termes d’export (8% étant généré par la seule ville de Fès). Les chantiers structurants lancés en ligne avec les orientations royales, visant l’aménagement et la réhabilitation de la médina de Fès, contribuent activement à la promotion de l’artisanat, tout comme la création de circuits touristiques intégrant des ateliers artisanaux. Le troisième secteur économique clé pour la région n’est autre que le tourisme. Il contribue à 8,5% du PIB national du secteur et engendre un chiffre d’affaires de 349 MDH. Le tourisme régional connait une forte dynamique, notamment en raison du développement du trafic aérien et de divers programmes de revalorisation des médinas de Fès et de Meknès, des destinations culturelles de renommée mondiale. La région se positionne également sur le tourisme spirituel grâce à la diversité de ses paysages, et sur le tourisme de montagne, rural, thermal et même golfique.

VOICI LE DOSSIER SPÉCIAL 

Dossier spécial Fès-Meknès. Industrie: la région monte en gamme

Fès-Meknès. Mohand Laenser: “Nous sommes au même niveau que Tanger et Marrakech”

Fès-Meknès. Contrat-programme avec l’État: la Région ouvre le bal

Yassine Tazi : “Fès-Meknès dispose d’un cadre incitatif attractif pour les investisseurs”

De nouvelles perspectives pour l’AREP Fès-Meknès

Fès-Meknès. Badr Tahiri: “La CCIS a réalisé plus de 90% de son plan stratégique 2016-2021”

Fès-Meknès/ Tourisme. « La reprise dépend de la relance des vols internationaux »

Fès-Meknès. Radouane Mrabet: « améliorer les indicateurs de performance de l’université »

Spécial Fès-Meknès. Offshoring: la régionalisation, nouveau grand chantier de l’APEBI

Fès-Meknès. Tourisme thermal: Vichy transforme Moulay Yacoub en destination de luxe

Fès-Meknès. Entretien avec Mohamed Aziz Lahlou, Président de l’Université privée de Fès

Spécial Fès-Meknès. Une région et des richesses (photos)

Spécial Fès-Meknès. ENCG-Fès : l’agilité et l’efficience au service de la formation

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page