Éco-Business

De nouvelles perspectives pour l’AREP Fès-Meknès

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Suite à l’adoption du contrat-programme État-région, et grâce à la confiance dont jouit l’AREP Fès-Meknès auprès du conseil, ce dernier a confié à l’académie l’exécution de 37 projets pour quelque 800 MDH.

Le premier contrat-programme État-région, s’étalant sur la période 2020-2023, a été adopté par le Conseil de la Région Fès-Meknès lors de la session du 6 juillet dernier. Prévoyant la concrétisation de 97 projets structurants touchant divers secteurs tels que la logistique, le tourisme, l’artisanat ou encore l’agriculture, ce contrat, doté d’une enveloppe de 11,19 MMDH, sera financé à hauteur de 6,15 MMDH par les différents départements ministériels et à hauteur de 3,6 MMDH par la région. À noter que le programme de développement régional (PDR) est à l’origine des projets qui constituent le contrat-programme entre l’État et la région.
Dans sa globalité, le contrat-programme État-région s’articule autour de quatre axes principaux, conformément aux objectifs du PDR. On retrouve ainsi l’appui aux secteurs productifs, de la promotion de l’emploi et de la recherche scientifique avec 36 projets pour un montant de 3,7MMDH, l’amélioration de l’attractivité économique et territoriale, avec 19 projets pour un montant de 4,2 MMDH, la valorisation des secteurs culturels, lieux touristiques et préservation des ressources naturelles avec 17 projets d’une enveloppe de 938 MDH et, enfin, la réduction des déficits sociaux et des inégalités territoriales avec 25 projets dotés de 2,2 MMDH.


Rôle de l’AREP dans l’élaboration et l’exécution du contrat-programme
Dès les premières étapes de l’élaboration du contrat-programme entre l’État et cette région, l’Agence régionale d’exécution des projets Fès-Meknès (AREP-FM) a joué un rôle primordial dans sa préparation et son exécution. Elle a, en premier lieu, assisté le Conseil de la Région durant les négociations avec les différents services déconcentrés de l’État, et ce afin de fixer les projets et programmes définitifs à réaliser. «Suite à l’adoption du contrat-programme État-région, et grâce à la confiance dont jouit l’AREP-FM auprès du conseil, ce dernier nous a confié la mission d’exécuter 37 projets d’environ 800 MDH», précise Youssef Ziani, directeur de l’agence. Ces projets portent notamment sur les secteurs de la jeunesse et du sport, de l’agriculture, de l’aménagement des centres ruraux émergents, de la promotion de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, de la promotion de l’investissement et du tourisme.

Bilan des réalisations de l’AREP
Depuis sa création en 2016, l’AREP-FM a supervisé plus de 200 projets pour un investissement global avoisinant 1,25 MMDH, et ce, dans le cadre des efforts engagés par le conseil visant la réduction des inégalités sociales et le désenclavement du monde rural. En effet, 80% de ces projets concernent le désenclavement du monde rural via la construction d’un vaste réseau de routes et pistes de desserte, 8% le raccordement de la population du monde rural au réseau d’eau potable, 1% l’électrification des douars, tandis que 11% sont repartis entre l’éducation, les projets socio-sportifs, l’aménagement des centres émergents et l’amélioration des conditions de vie. Il faut rappeler que l’AREP-FM est administré par un comité de supervision et de contrôle constitué, en plus du président de la région, d’un vice-président, des présidents des commissions du conseil et d’un membre des groupes de l’opposition. Ce comité jouit de l’assistance du Wali de la Région, chose qui permet une meilleure coordination avec les différents services déconcentrés de l’État, outre la présence du directeur général des services du conseil de la région. Notons que le comité tient au moins trois sessions par an (février, juin et septembre). De par ses attributions, le comité effectue la visite des différents chantiers sur l’ensemble du territoire de la région. Il intervient également dans les entretiens de recrutement au profit de l’AREP-FM.

Des capacités renforcées

L’AREP-FM est un établissement public créé auprès du Conseil régional. La création de l’agence a été actée par la décision du Conseil de la Région Fès-Meknès du 7 mars 2016, puis la désignation du comité de supervision et de contrôle par décision du président du conseil le 2 mai 2016. L’AREP-FM effectue toute la partie relative aux études, aux opérations de suivi et de la réception finale des projets. Cet organe répond généralement au souci majeur du législateur d’attribuer des pouvoirs étendus aux régions en les positionnant en tant qu’acteurs de premier plan dans le développement économique dans leurs territoires respectifs. Dans ce cadre, il était indispensable de renforcer ses capacités de gestion des projets, notamment par le biais d’un organe performant échappant aux méfaits des enjeux politiques et des chevauchements entre les volets stratégique et décisionnel d’une part, et ceux opérationnel et exécutif de l’autre. Cette séparation ou spécification des attributions a pour but de permettre à la région d’éviter les lourdeurs et soucis inhérents à la gestion administrative classique.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page