Oriental

Oriental : Impulsion royale

Le 18 mars 2003, date du lancement  par le souverain de l’Initiative royale pour le développement de l’Oriental, la région a enclenché une véritable dynamique économique.


«Soucieux de manifester concrètement Notre haute sollicitude pour cette région qui recèle d’importantes potentialités et des ressources humaines industrieuses et fortement motivées, Nous avons décidé de lancer une Initiative Royale pour le développement de la Région de l’Oriental. S’articulant autour de quatre axes, elle vise à stimuler l’investissement et à favoriser la création de petites et moyennes entreprises par les jeunes. Elle se propose également de doter la région des équipements de base nécessaires et d’encourager les grands projets économiques à titre prioritaire». C’est en ces termes, prononcés par le souverain dans son discours du 18 mars 2003, que le mot d’ordre a été donné. Depuis cette date, la région bénéficie de la volonté royale de lui insuffler une nouvelle dynamique économique. Et les résultats ne se sont pas fait attendre.

Selon l’Agence de l’Oriental, depuis le lancement de l’Initiative Royale pour le développement de l’Oriental, plus de 70 MMDH d’investissements ont été mobilisés par les programmes de développement. Pour y arriver, tous les acteurs de la région ont mis la main à la pâte. Ainsi, un protocole d’accord, basé sur un partenariat public-privé, a été signé en 2005 aboutissant à la création du Fonds d’investissement de la Région de l’Oriental (FIRO), doté de 300 MDH destinés à financer les projets productifs, créateurs de valeurs et d’emplois qualifiés impactant le développement économique de la région. Région de l’Oriental, le Fonds Hassan II, l’Agence de l’Oriental, la BCP, Attijariwafa bank, BMCE Bank, la Caisse de dépôt et de gestion, le Crédit Agricole, Holmarcom…acteurs publics et privés ont mutualisé leurs efforts pour constituer le fonds. Grâce au savoir-faire et à l’expertise de ses promoteurs, le Fonds a permis l’émergence d’un tissu économique compétitif à fort potentiel de croissance, ainsi que la mise en place d’équipements structurants favorisant l’intégration de l’Oriental dans l’espace national et euro-maghrébin.

Dans ce contexte de forte dynamique, plusieurs projets structurants ont vu le jour : la station de Saïdia, rocade méditerranéenne, agropole de Berkane, Nador West Med, parcs et zones industrielles,….Une kyrielle de projets qui ont donné à la région une nouvelle dimension qui auront, à coup sûr, de grandes retombées économiques et sociales sur la population. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page