Éco-Business

Mobilité électrique : encore du chemin à parcourir

Avec la tenue des Salons Elec expo, Ener event & Tronica expo, la Fédération nationale de l’électricité, de l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec), met l’accent sur l’importance de l’adhésion à la mobilité électrique au moment où s’opère à travers le monde une réelle transition du thermique vers l’électrique. Elle formule ainsi le souhait pour les entreprises marocaines de capter les opportunités offertes par l’émergence des EnR. 

Plus de 300 exposants et quelque 10.000 visiteurs étaient présents à la 15e édition du Salon international de l’électricité, de l’éclairage, de l’automatisation, des énergies et de l’électronique, organisé par la Fédération nationale de l’électricité, l’électronique et des énergies renouvelables (Fenelec). La Mobilité électrique a ainsi été au cœur de cet événement qui a regroupé l’ensemble des opérateurs du secteur, venus non seulement du Maroc mais aussi d’autres pays d’Afrique.

Associer la R&D à la croissance des énergies renouvelables
Le ton de ce rendez-vous a été donné par Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, qui a assuré qu’«il faut parvenir à associer l’ensemble des grands chantiers nationaux à la formation et à la recherche. Cela nous permettra de capitaliser sur notre savoir-faire et de profiter des ressources dont regorge notre continent, et que nous devons employer à notre avantage pour créer de la valeur ajoutée».

S’exprimant à l’occasion de l’inauguration des salons Elec expo, Ener event & Tronica expo, le ministre a noté que notre pays a réalisé des progrès notables dans le domaine en devenant aujourd’hui le leader régional et continental dans le développement durable. Il a aussi appelé les acteurs publics et privés à plus de coopération dans l’innovation et la recherche scientifique, lesquels confirmeront encore plus le leadership du Royaume en matière de développement durable.

De son côté, Saïd Mouline, directeur général de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE), également présent à la séance inaugurale, a affirmé que la mobilité électrique représente une vraie opportunité de croissance pour le Maroc.

«Nous observons une transformation de plus en plus rapide dans ce domaine. L’industrie automobile est en train de s’électrifier à la vitesse grand V. II faut absolument que notre pays suive ce mouvement. Nous avons des feuilles de route qui sont mises en place avec tous les acteurs (publics et privés) et ceux de la recherche scientifique».

Désormais, on parle plus de bornes de recharge électriques, des batteries électriques, des voitures et des réseaux. Le monde change vers la mobilité électrique durable. Toutefois, le Maroc est à seulement 600 bornes installées sur tout le territoire, ce qui n’est pas suffisant ! Mouline rappelle aussi qu’«il existe aujourd’hui des solutions marocaines pour la mobilité électrique, des bornes de recharges faites par des Marocains. Et bien sûr, nous voyons aussi des industriel comme Renault qui annoncent le lancement de la production dès 2023 d’un véhicule électrique destiné à la mobilité partagée».

Cela dit, plusieurs facteurs poussent à croire que le Maroc a une carte à jouer pour le développement de la mobilité électrique. Outre la réduction de la dépendance énergétique, la mobilité électrique ouvre la voie à une énergie propre et à une souveraineté énergétique. Mouline a également rappelé la nouvelle feuille de route en cours d’élaboration, dans le volet de la recherche et du développement, en collaboration avec les ministères concernés, les institutions publiques et privées, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), et les établissements universitaires.

La guinée et le Niger à l’honneur
Au vu du potentiel et des échanges avec la République de Guinée et celle du Niger, les deux pays sont désignés pays à l’honneur durant toute l’édition 2022.En plus des quatre pavillons nationaux d’Égypte, Turquie, Espagne et Italie, les exposants viennent du Maroc, Tunisie, Allemagne, Belgique, France, Pays Bas, Portugal, Slovénie, Chine et Inde. Notons que la Confédération africaine de l’électricité, de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables (CAFELEC) est partenaire des Salons elec expo, Ener event & Tronica expo.

Avec l’appui de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), les grands opérateurs et donneurs de ses 12 pays membres ont été présents via leurs fédérations professionnelles qui proviennent des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’ivoire, Gabon, Guinée, Maroc, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo. Les quatre jours des Salons seront jalonnés de rencontres B2B, de conférences et de tables rondes dans le but de consolider et de créer des courants d’affaires et d’échanges scientifiques entre partenaires marocains et africains.

Rappelons que cet événement a regroupé trois événements en un, à savoir le 15e Salon international de l’électricité, de l’éclairage, de l’automatisation, des énergies et de l’électronique (Elec Expo), le 10e Salon international des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (EneR Event) et le 9e Salon international de l’électronique, la sécurité électronique, le bâtiment intelligent, l’avionique, la mécatronique et l’aéronautique (Tronica expo).

Plusieurs personnalités récompensées

Une séance de remise de six trophées a été organisée en marge de l’événement. Le premier trophée de «l’Amitié» a été remis à la République du Niger en la personne d’Ibrahim Yaccouba, ministre d’ État de l’Énergie et des énergies renouvelables. Le trophée de «l’Engagement» a été octroyé à Lahoucine Ahsnaoui, administrateur de la Fenelec pour ses «loyaux» services. Celui du «Partenariat» est revenu à l’OFPPT, qui joue un rôle important dans la qualification et la formation continue des effectifs des entreprises membres de la Fenelec.

L’Administration des Douanes et impôts indirects ADII reçoit le trophée de «Partenariat» du fait que les deux institutions sont liées par un accord-cadre de partenariat et travaillent sur plusieurs volets à valeur ajoutée. Un autre trophée «Partenariat» a été décerné à l’ONEE-branche électricité, l’acteur étant le donneur d’ordre et le partenaire historique de la profession.

Le dernier trophée a été remis à la Cafelec, Confédération africaine d’électricité pour la sous-région UEMOA en la personne de Mor Kasse, président de la Fédération sénégalaise du secteur de l’Electricité, lequel a posé les jalons d’une coopération forte et ancrée avec la Fenelec.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page