Éco-Business

Financement des jeunes entrepreneurs. Le Programme Intégré d’Appui souffle sa 2e bougie

Le programme composé d’une offre de financement et d’accompagnement fournie à des conditions très avantageuses devra renforcer l’accès des jeunes à l’entreprenariat.

Le Programme intégré d’appui et de financement des entreprises entame sa 2éme année de déploiement. Suite au discours royal appelant à mettre en place des programmes spécifiques pour les jeunes promoteurs et porteurs de projets, le dispositif qui a été mis en place couvre les auto-entrepreneurs inscrits au registre national, les entrepreneurs individuels personnes physiques n’ayant pas le statut d’auto-entrepreneurs ainsi que les TPE, y compris les commerçants , les artisans, les Start-ups et les coopératives. L’offre de financement correspond à des crédits destinés au financement des dépenses d’investissement et celles d’exploitation.


Plusieurs critères sont pris en compte durant l’examen des dossiers de crédits qui sont déposés. Pour les entreprises en création et celles existantes ayant leur activité en zone urbaine, un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 10 MDH a été fixé DH, avec une exception pour cette condition les exploitations agricoles. Pour les entreprises exportatrices vers l’Afrique, le même chiffre d’affaires de 10 MDH est exigé, sans la condition d’ancienneté de 5 ans.

L’offre de financement se décline selon le type de besoin à financer et selon la localisation des projets en zone urbaine et rurale. Pour les porteurs des projets l’enjeu vital pour accéder au financement devra essentiellement servir à couvrir les besoins du fonds de roulement de démarrage. Pour rappel, les crédits accordés concernent le financement de l’investissement lié au démarrage «Intelak», les crédits d’investissement et de fonctionnement dits «Intelak Al Moustatmir Al Qarawi», ainsi que les prêts gratuits «Start-TPE».

A noter que le cumul des crédits d’investissement et d’exploitation peut atteindre jusqu’à 1,2 MDH par bénéficiaire qui investit dans les toutes activités, à l’exclusion de la promotion immobilière et de la pêche hauturière. Pour le prêt gratuit Strat-up, le financement bancaire vient en complément au crédit d’investissement et qui permet de financer le besoin en fonds de roulement de démarrage lié à l’investissement. Ce crédit profite une seule fois à l’entreprise qui a souscrit un crédit d’investissement Intelak ou Intelak Al Moustatmir Al Qarawi inférieur ou égal à 300.000 DH. La durée du remboursement est 5 ans maximum, sauf en cas d’ouverture d’une procédure de liquidation de l’entreprise.

Une convergence des mécanismes d’accompagnement

La réflexion sur le programme intégré d’appui et de financement des entreprises a été entamée suite au Discours Royal d’ouverture de la 1ère session de la 4ème année législative de la 10ème législature. Le programme a été développé de manière conjointe entre le gouvernement, Bank Al-Maghrib et le Groupement Professionnel des Banques du Maroc dans le cadre d’une approche participative.

Ce programme vise à offrir une nouvelle génération de produits de garantie et de financement à destination des TPE, des jeunes porteurs de projet, du monde rural, du secteur informel et des entreprises exportatrices. L’objectif étant de lancer une nouvelle dynamique de rupture à même d’encourager l’entrepreneuriat afin de favoriser l’insertion socio-économique des jeunes, notamment dans le monde rural.

Les services d’accompagnement qui sont disponibles diffèrent selon la phase où se trouve le porteur de projet. Celui-ci peut se trouver dans la phase de la maturation de l’idée et la conception et le montage du projet. Pour la phase de la création, l’accompagnement consiste à assurer une assistance aux démarches administratives et à l’obtention des autorisations, ainsi que la tenue de la comptabilité et la formation articulée autour du mangement pour la pérennisation et la croissance de l’entreprise. Un accès à des informations sectorielles et régionales est également assuré, sans oublier que la phase de difficulté englobe «un soutien externe en termes de gestion des difficultés», selon les mesures activées pour l’accompagnement des jeunes porteurs de projets

Younes Bennajah /  Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page