Éco-Business

Fès-Meknès : le CRI lance une étude pour la création des ZI et ZAE entre 2022-2030

Le CRI Fès-Meknès lance une étude pour analyser l’opportunité de création de nouvelles Zones industrielles (ZI) et de Zones d’activités économiques (ZAE) dans la Région Fès-Meknès, au cours de la période 2022-2030. Elle permettra de définir les filières d’activité susceptibles de s’y implanter et de proposer les facteurs requis de compétitivité de ces espaces d’accueil industriels dans la région.

Le Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès prépare une feuille de route régionale, à l’horizon 2030, pour la mise en place de nouvelles Zones industrielles (ZI) et des Zones d’activités économiques (ZAE) dans la région. Il s’agit de déterminer l’offre foncière en ZI et ZAE à prévoir dans la région, par province et par préfecture, pour la période 2022-2030. Chaque zone doit disposer d’une vocation, d’une typologie par filière et d’un mode de commercialisation à adopter.


L’étude doit également suggérer le cadre incitatif à mettre en place pour garantir la compétitivité économique de ces nouveaux espaces d’accueil industriels. La nouvelle vision des zones industrielles de la région devra prendre en considération les ZI et les ZAE programmées dans les documents d’urbanisme. L’objectif de cette étude est d’analyser l’opportunité de création de nouvelles ZI et de ZAE dans la Région Fès-Meknès. Elle permettra de définir les filières d’activité susceptibles de s’y implanter et de proposer les facteurs requis de compétitivité de ces espaces d’accueil industriels dans la région.

Le prestataire chargé de l’étude devra réaliser un diagnostic et une analyse de l’offre d’espaces d’accueil industriels dans la région et leurs états actuels. Il devra également réaliser une analyse du besoin exprimé des investisseurs en foncier industriel, artisanal et professionnel des investisseurs potentiels et des petites et moyennes entreprises de la région. Il est également question de déterminer la nature de l’offre en foncier industriel et profession. L’étude devra définir les conditions de succès de ces espaces d’accueil industriels et de suggérer des modalités pratiques pour leur réalisation. Une étude, réalisée pour le compte du Conseil régional de Fès-Meknès sur les infrastructures industrielles, fait ressortir que la région dispose d’atouts stratégiques sur les plans socio-économiques. Elle doit relever cinq défis majeurs dans le but d’améliorer sa compétitivité et diversifier son industrie.

En effet, la région est appelée à définir une vraie proposition de valeur différenciatrice des filières présentes, attirer une ou deux locomotives afin de développer un écosystème autour de ces métiers, mettre en place des incitations financières et fiscales, mettre à niveau les infrastructures (site et hors site) et déployer un effort commercial et de marketing soutenu. Il faut rappeler qu’environ 80% des emplois de l’industrie au niveau de la Région Fès-Meknès sont portés par quatre secteurs d’activité, selon l’étude. Il s’agit des secteurs du textile-cuir (36%), l’automobile (15,7%), l’agroalimentaire (13%) et l’offshoring (15,2%), précise l’étude.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page