Éco-Business

Bénéfices des sociétés cotées : l’optimisme de mise pour 2022

Attijari Global Research anticipe pour l’année 2022 une évolution plus normalisée de la masse bénéficiaire agrégée de son univers valeurs, soit de 7,6%, contre une estimation initiale de 15%. La société de recherche explique cette révision par la hausse, notamment, des bénéfices des secteurs banques, ciment et énergie.

Dans son dernier «Research Report Equity» consacré au marché actions marocain, Attijari Global Research (AGR) a révisé à la hausse ses prévisions de croissance des bénéfices de son univers valeurs AGR-30 en 2021, et anticipe, désormais, une progression de 22,4% du résultat net part du groupe agrégé, contre 14% prévue initialement. La société de recherche explique cette révision par la hausse, notamment, des bénéfices des secteurs banques, ciment et énergie. En effet, pour l’année 2022, Attijari Global Research anticipe une évolution plus normalisée de la masse bénéficiaire agrégée de son univers valeurs, soit de 7,6%, contre une estimation initiale de 15%.


Trois secteurs concernés
Sur la période 2021-2022, la société explique que les bénéfices (hors dons) des banques cotées devraient afficher une croissance soutenue de 56,9% en 2021 et de 8,4% en 2022. Les analystes expliquent, dans ce sens, que «ce scénario tient compte de la normalisation attendue du coût du risque, et ce, après un sur-provisionnement en 2020 en raison du manque de visibilité généré par la crise sanitaire». Avec un poids de près de 12% dans les bénéfices de l’AGR-30, le secteur cimentier coté devrait enregistrer, quant à lui, une hausse moyenne de 6% durant la période 2021-2022.

La raison de cette augmentation réside dans la reprise des ventes de ciment conjuguée à la bonne performance de l’outil industriel, ainsi qu’à la non-récurrence de provisions financières comptabilisées au premier semestre 2020. Le secteur énergétique est le troisième secteur concerné par la révision à la hausse opérée par AGR. Son RNPG, représenté au niveau de l’AGR-30 par Total Maroc et Taqa Morocco, devrait s’améliorer de 15,5% en 2021 et de 9,2% en 2022.

En termes de chiffre d’affaires, AGR a maintenu ses estimations pour l’année 2021 quasi inchangées, soit une appréciation de 5,1%, contre 5% initialement. Pour l’exercice 2022, la filiale d’Attijariwafa Bank a relevé ses prévisions de croissance, de 4% initialement, à 4,5%. Notons qu’AGR-30 représente 85% de la capitalisation globale de la cote et 89% des bénéfices agrégés du marché, et qu’il est composé de 30 sociétés opérant dans 13 secteurs d’activité.

Hausse des dividendes en 2022
Toujours dans le cadre de son «Research Report Equity», Attijari Global Research anticipe une hausse des dividendes de son univers valeurs «AGR-30» de 18,1%, en 2021, et de 7,8%, en 2022. Ceci «en dépit d’une baisse sensible des bénéfices (hors dons) de l’AGR-30 en 2020 de -20,4%, celui-ci affiche un repli moins prononcé des dividendes annoncés, soit de -6,2% au titre du même exercice. Compte tenu de l’amélioration attendue de la profitabilité des sociétés cotées», notent les analystes d’Attijari Global Research. Ainsi et dans le détail, en raison de la performance boursière des titres de l’AGR-30 observée en 2021, le dividend yield offert devrait s’établir à 2,9% en 2021 contre 3,3% en 2022.

«Ces niveaux de rendement demeurent relativement plus attractifs par rapport au taux obligataire benchmark, le BDT-5 ans, qui s’établit autour de 2,0%», fait savoir la société de recherche. Parmi les secteurs de l’AGR-30 qui devraient offrir un rendement de dividende attractif, soit au-dessus de 4%, la filiale d’Attijariwafa Bank cite, notamment, les sociétés de financement, représentées par Eqdom, les télécoms, à travers Maroc Telecom qui devrait renouer progressivement avec sa politique de dividende historique à compter de 2021, et le secteur cimentier, en raison de la soutenabilité d’un taux de distribution optimal. Par ailleurs, les analystes d’AGR relèvent que le multiple des bénéfices devrait ressortir à des niveaux relativement élevés en 2022, soit un P/E de 24,0x. Celui-ci tient compte de l’appréciation significative des cours des titres à travers une performance boursière cumulée de 18% du marché actions marocain au 25 novembre courant.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page