Éco-Business

Agadir : le jardin Olhão fera peau neuve

Une série de travaux de réaménagement estimés à 13,6 MDH visent la mise en valeur du patrimoine végétal et architectural de ce jardin qui symbolise les relations de jumelage entre Agadir et la ville portugaise d’Olhão.

Trait d’union commémorant les relations de jumelage entre Agadir et la ville portugaise éponyme, le jardin Olhão, situé au quartier Talborjt de la capitale du Souss, s’offrira une cure de jouvence dans le cadre du programme de développement urbain (PDU) de la ville d’Agadir 2020-2024. La société de développement local Agadir Souss-Massa Aménagement a déjà lancé l’appel d’offres ouvert (n° N°26/2021/S2A) pour le démarrage des travaux de réaménagement de ce jardin réalisé en 1992.


L’adjudicataire de ce marché sera connu au cours de cette semaine après le report de la séance publique d’ouverture des plis par la SDL du 25 mai au 4 juin 2021. L’estimation du maître d’ouvrage, à savoir Agadir Souss-Massa Aménagement, a été fixée à 13,6 MDH pour les travaux d’aménagement.

Dans le détail, les travaux paysagers visent la mise en valeur du patrimoine historique (végétal et architectural) du jardin ainsi que sa préservation. Les travaux comprendront, entres autres, la préparation du sol, la démolition du mur du Musée de l’art rupestre et celui de la clôture, en plus de la mise en valeur du réseau d’assainissement existant à travers la réalisation des travaux de revêtement du sol.

Rénovation de l’amphithéâtre
Les travaux de réamenagement du jardin Olhão incluent également le balisage des chemins piétons par une bordure de trottoir adéquate et esthétique, la création et la réorganisation des chemins piétons du jardin, la réalisation des placettes pergola et le réaménagement des nouvelles entrées du jardin afin de lui donner une identité architecturale et paysagère.

S’y ajoutent le revêtement des entrées de cet espace et la création d’un espace d’exposition de végétaux. Cet espace, qui permettra ainsi aux visiteurs de découvrir la variété de la flore méditerranéenne, servira aussi à d’autres manifestations culturelles. Il est également prévu de doter le jardin d’un mobilier diversifié (bancs en marbres, poubelles, panneaux signalétiques…), de manèges en bois et d’aires de jeux pour les enfants, d’un éclairage d’ambiance, de bornes-fontaines alimentées en eau potable. D’autres travaux concerneront, particulièrement, la renovation de l’amphithéâtre avec des gradins engazonnés, un lac artificiel avec une passerelle décorative et la rénovation de l’espace d’exposition.

Durée globale estimée du projet : 24 mois, y compris le délai de préparation et d’installation de chantier. Deux phases sont prévues, concernant les travaux de plantation et ceux d’entretien. À noter, par ailleurs, qu’Agadir Souss-Massa Aménagementle avait initié, le mardi 11 mai, une visite des lieux.

Détails des démolitions
Des éclaircissements et précisions ont été présentés aux entreprises sur les travaux objet de l’appel d’offres, à savoir la démolition des constructions existantes, notamment le mur de clôture et les escaliers, ainsi que le mur de soubassement du Musée de l’art rupestre existant. À cela s’ajoutent les détails des travaux d’assainissement, de terrassement et de revêtement, en plus des travaux de construction et d’aménagement des entrées, bancs, murs de clôture avec grille, blocs sanitaires et travaux d’éclairage. Par ailleurs, il est à noter que le 4e axe du PDU d’Agadir dédié à la préservation de l’environnement et l’aménagement des espaces verts de la ville nécessitera 348 MDH.

Cela concerne la création du parc Al Inbiâat sur une superficie totale de 25 ha. Un autre parc est également prévu à la localité de Tikiouine, située à environ 12 kilomètres d’Agadir. Celui-ci sera étalé sur une superficie de l’ordre de 28 ha. Outre l’aménagement du jardin Olhão, les travaux d’aménagement du parc Ibn Zaidoun, situé au centre-ville, sont en cours de réalisation. La réhabilitation d’autres espaces est programmée dans le cadre du PDU, notamment la Vallée des oiseaux au niveau de la zone touristique et balnéaire.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page