AutoÉco-Business

Industrie automobile : Lear Corporation s’installe à Meknès

L’industrie automobile renforce sa position dans la Région Fès-Meknès. C’est au tour du géant du secteur, Lear Corporation, de créer une usine dans la zone industrielle Marjane 2. Lear Corporation Meknès prévoit la création de 200 nouveaux emplois.

La Région Fès-Meknès continuer à drainer les investissements dans le secteur automobile. La dernière annonce en date concerne la société Lear Corporation qui a décidé de réaliser une unité industrielle dans la ville de Meknès. Le projet LCM (Lear Corporation Meknès) sera réalisé dans la zone industrielle Marjane 2, sur une superficie totale de 5.800 m2. Il est prévu à ce titre la création de 200 nouveaux emplois. L’équipementier automobile basé au Michigan semble déterminé à poursuivre ses investissements au Maroc, une volonté qui devrait ainsi se matérialiser par l’entrée en service d’une sixième usine marocaine dès fin 2021. Jusqu’à présent, le montant d’investissement n’a pas encore été annoncé. Les éléments dévoilés par le propriétaire de la société Select SARL, filiale de Lear Corporation à Meknès, montre que l’usine devra se spécialiser principalement dans la fabrication de câblage automobile. Notons que la société est spécialisée également dans les composants automobiles autres que les sièges et coiffes, où le groupe Lear occupe la position de numéro 2 mondial.


Le groupe Lear Corporation emploie au Maroc près de 15.000 salariés sur un effectif mondial de 165.000 collaborateurs. Près des deux tiers de l’effectif marocain est basé à Tanger, où le groupe s’était installé pour la première fois au Maroc en 2003. La Région Fès-Meknès abrite déjà des unités appartenant à de grandes entreprises dans le câblage, à l’instar de Yura Corporation, spécialiste des fils et câbles isolés, Delphi qui est spécialisée dans la fabrication du câblage électrique pour l’industrie automobile, Yazaki en faisceaux électriques et la Société marocaine des fonderies du Nord (SMFN, Floquet Monopole), spécialiste de la fabrication de pièces à moteurs ; elle fabrique ses pièces pour des grandes marques (Iveco, Peugeot, Renault, Fiat ou encore Volvo…). Sans oublier le groupe français Alten, qui a lancé une branche «Systèmes embarqués automobile et aéronautique» et qui souhaite, à terme, développer un écosystème ESO (Engineering Services Outsourcing) au Maroc dans le domaine des systèmes embarqués pour l’automobile et l’aéronautique. Faut-il le souligner, durant les trois dernières années, plus de 10.000 emplois ont été créés par les sociétés de l’automobile dans la région. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page