Sports

Le Sénégal et le Nigeria pour sauver l’honneur de l’Afrique

Alors que les trois nations nord-africaines (Maroc, Tunisie, Égypte) ont failli à se qualifier au second tour, le Sénégal et le Nigeria ont quant à eux brillé, autant par le contenu que par le résultat. D’abord, les Super Eagles, dans le groupe D, ont commencé leur parcours par une défaite face à la Croatie 2-0. Une rencontre durant laquelle les poulains de Gernot Rohr se sont montrés relativement brouillons. Mais c’est durant la deuxième journée, face à de valeureux Islandais ayant tenu en échec l’Argentine lors de la première journée que l’on a pu découvrir toute la qualité du groupe. S’ils ont eu besoin d’une période pour complètement entrer dans cette rencontre, assez terne pendant 45 minutes, les champions olympiques 1994 se sont lâchés après le repos. Et c’est sur une contre-attaque développée sur le côté droit par Victor Moses qu’ils ont ouvert le score : l’ailier de Chelsea a centré au premier poteau pour Ahmed Musa qui, après un contrôle en extension, n’a laissé aucune chance à Hannes Halldorsson (1-0, 49e). Un but libérateur pour les Nigérians, qui n’en sont pas restés là. Onyinye Ndidi (57e) et Victor Moses (66e) ont ensuite tour à tour mis en danger la défense islandaise, des efforts récompensés par Ahmed Musa qui, après avoir trouvé la barre transversale (74e) y est allé de son doublé: sur un dégagement, l’attaquant a déposé Karni Arnason avant de dribbler avec lucidité le portier adverse (2-0, 75e). Lors de la dernière journée, les coéquipiers d’Alex Iwobi affronteront l’Argentine dans une finale qui s’annonce haletante, l’Albiceleste ayant un besoin impératif d’une victoire.

De leur côté, les Sénégalais ont tout l’air d’être la sensation de ce mondial. Dernier représentant africain à entrer en piste au Mondial 2018 lors de la première journée, les Lions de la Téranga cristallisent l’honneur du continent après les premières sorties de l’Égypte, du Maroc, du Nigeria et de la Tunisie. Sadio Mané & co ont vaincu la Pologne 2-1 au Spartak Stadium de Moscou, tête de série du groupe. Lors de la deuxième journée, ils n’ont pas réussi à se défaire du Japon, déjà tombeur de la Colombie en première journée. Sadio Mané a ouvert la marque (12e). Takashi Inui a répliqué (34e). Moussa Wague a redonné l’avantage aux Lions de la Teranga (71e) et est devenu le plus jeune joueur africain à marquer en Coupe du monde, mais Keisuke Honda a égalisé à son tour (78e).


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page