Sports

Classement FIFA : pourquoi le Maroc a gagné une place

Grâce aux performances réalisées lors de ses deux dernières rencontres amicales, les Lions de l’Atlas ont gagné une place dans le classement mondial FIFA et occupent désormais le 22e rang. Le Brésil demeure en tête, suivi de la Belgique et de l’Argentine.

Le Maroc poursuit sa remontée dans le classement FIFA. Au dernier pointage, datant du 6 octobre, l’équipe nationale de football gagne une place pour se hisser au 22e rang. Avec 1.563,5 points, les Lions de l’Atlas restent seconds en Afrique derrière le Sénégal, dernier vainqueur de la CAN, qui occupe la 18e position avec 1.584,38 points. Le onze national parvient, en revanche à préserver son leadership à l’échelle arabe, devant la Tunisie (30e). Il ne fait aucun doute que cette amélioration de la position de l’équipe nationale dans le classement mondial est justifiée par les performances réalisées lors des deux dernières rencontres amicales contre le Chili et le Paraguay lors du récent rassemblement, le dernier avant le début de la coupe du monde au Qatar.

Le Maroc profite également du nouveau système de calcul déterminant le classement, lequel procède par addition/soustraction sur un total de points, en fonction des matches gagnés ou perdus. Les points ajoutés ou soustraits sont ainsi définis par la force relative des deux adversaires. «Le modèle prend donc en compte la logique qui voudrait qu’une équipe mieux classée obtienne de meilleurs résultats face à un adversaire occupant une position inférieure au classement», selon la FIFA. Ce nouveau modèle rompt avec le précédent classement qui se basait sur une moyenne, établie sur une certaine durée. Au niveau mondial, le Brésil reste toujours en tête, suivi de la Belgique et de l’Argentine. La France arrive en 4e position devant l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et le Portugal et le Danemark clôt le top 10 mondial.

Abdellah Ouardirhi / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page