Opinions

Épreuve de force

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

EDITO. Nous y sommes ! Le nouveau gouvernement s’attaque à son premier exercice politique grandeur nature, consistant à faire passer la première loi de Finances de son mandat. Et s’il est certain que les grandes priorités nationales, contenues dans ledit projet de Budget, ne feront pas débat entre majorité et opposition, il faudra néanmoins s’attendre à ce que cette dernière se montre plus tatillonne sur les mesures proposées pour porter ces chantiers. Certes, le gouvernement pourra compter sur l’assise solide qu’il a pu se construire sous l’hémicycle lors des récentes élections, mais pour l’opposition aussi, il s’agit d’une épreuve de force à ne pas rater. Histoire de montrer à ce gouvernement fort que les matchs législatifs ne seront pas systématiquement gagnés d’avance… De plus, comme nous le savons, la loi de Finances 2022 a une portée plus spécifique que ses précédentes. Elle constitue un référentiel budgétaire censé marquer l’amorce simultanée de bon nombre de défis stratégiques : relance économique, généralisation de la couverture sociale, réforme de la santé et de l’éducation, restructuration de l’administration publique. Connue pour être une fine technicienne financière, Nadia Fettah Alaoui aura aussi à jouer la carte de la communicatrice pour convaincre de la portée de chaque disposition du projet de loi de Finances concocté par le gouvernement Akhannouch.

Dans un second temps, il faudra opérationnaliser, au plus vite, lesdites mesures pour que des résultats soient très vite constatés. La conjoncture, née de deux dures années de pandémie a, en effet, fait que la barre des attentes est placée bien haut. Ceci, d’autant plus que le Nouveau modèle de développement passe, à présent, du stade d’ambition nationale à celui de chantier ouvert. C’est dire que le décollage tous azimuts promis par ce projet de Budget devra être ressenti à très court terme. À défaut, le «rétroplanning » du programme de mandat du gouvernement risquerait de subir du changement.


Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page