Maroc

La DGSN dément l’usage d’armes pour disperser un rassemblement à Al Hoceïma

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a démenti ce matin l’usage par les éléments de la force publique chargée du maintien de l’ordre public d’armes à balles en caoutchouc ou de bombes lacrymogènes pour disperser un rassemblement sur la voie publique, dimanche à midi et dans l’après-midi à l’intérieur de la compétence territoriale des services de la Sûreté nationale à Al Hoceïma.

Dans ce sillage, la DGSN assure «qu’aucun type d’arme de fonction n’a été utilisé» et que «personne n’a été arrêté dans le cadre de ces événements», affirmant que les informations relayées dans ce sens sont fausses et non véridiques.

La même source affirme, en revanche, que les forces publiques se sont interposées à l’organisation par un groupe de personnes d’un rassemblement sur une place publique dans la ville d’Al Hoceïma.

L’application de la décision d’interdiction émanant des autorités locales compétentes et notifiée aux concernés a poussé certains d’entre eux à procéder à des jets de pierres à l’encontre des éléments de la force publique, infligeant des blessures corporelles à certains membres de la Sûreté nationale.

Ce démenti intervient suite à des informations publiées sur internet prétendant que les éléments de la Sûreté nationale auraient tiré des balles en caoutchouc pour disperser les personnes qui se sont rassemblées dans la ville d’Al Hoceïma, poursuit la DGSN.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page