Maroc

Grand Agadir : Les communes affectent l’équilibre financier de la RAMSA

Alors que le résultat net de la Régie autonome multiservices d’Agadir (RAMSA) est passé de -3 MDH en 2014 à -0,53 MDH en 2015, l’état de situation établi et arrêté au 31 juillet 2016 confirme que 19,45% des créances de la régie concernent les communes.


Malgré un contexte budgétaire délicat, le résultat net de la Régie autonome multiservices d’Agadir (RAMSA), chargée de la distribution d’eau potable et la gestion de l’assainissement liquide dans le Grand Agadir, est passé de -3 MDH en 2014 à -0,53 MDH en 2015. C’est du moins ce qui ressort du Conseil d’administration de la RAMSA, tenu récemment en session ordinaire à Agadir pour l’examen et l’approbation des comptes officiels de l’exercice 2015. L’état de situation établi et arrêté, le 31 juillet 2016, par les services de la RAMSA confirme que les dettes dues aux créanciers sont de l’ordre de 126,3 MDH.

Dans le détail, les dettes communes qui font partie du ressort territorial d’intervention de le régie, notamment Agadir, Inezgane, Dcheira, Aït Melloul, le Centre d’Aourir et Drarga, constituent 19,45% des créances non recouvrées par la régie, ce qui affecte les équilibres financiers de cet établissement public ainsi que ses engagements en termes d’assainissement et branchement d’eau potable. Au cours de la période 2011-2015, la RAMSA a engagé des actions ayant mobilisé des investissements de l’ordre de 867 MDH pour l’assainissement (728 MDH) et l’eau potable (139 MDH).

Sur ce dernier point, la RAMSA a distribué en 2015 un volume de 43 millions de m3 à 233.000 clients et une population desservie de presque 1 million d’habitants avec un taux de desserte de l’ordre de 98,5% et un rendement du réseau de 80,5% (considéré parmi les plus performants au niveau national). Ce taux de rendement a été atteint grâce à plusieurs actions entreprises par la RAMSA pour lutter contre les pertes d’eau, notamment la mise en place des systèmes de modulation de pression, la réhabilitation et le renouvellement du réseau ainsi que le changement des compteurs vétustes et défaillants. Actuellement, l’agglomération du Grand Agadir est desservie en eau potable à travers 23 réservoirs répartis sur 16 étages, d’une capacité totale de 127.000 m3, assurant ainsi une autonomie de distribution confortée de 26 heures.

S’agissant de la qualité de l’eau distribuée, elle est quotidiennement contrôlée et les résultats des analyses effectuées dans ce cadre attestent d’un taux de conformité de 100% et d’une qualité de l’eau très satisfaisante. En ce qui concerne l’assainissement liquide du Grand Agadir, dont le taux de desserte est de 87,5%, la RAMSA poursuit les travaux structurants de la 2e tranche découlant du plan directeur d’assainissement liquide du Grand Agadir. Le montant d’investissement global est de l’ordre de 2,448 MMDH, avec une 1re tranche réalisée (1998-2007) d’un montant de 828 MDH. La seconde (2008-2020), en cours de réalisation, est dotée d’un montant de 1,620 MMDH. Aujourd’hui, le réseau d’assainissement est composé d’un linéaire de 2.122 km de canalisations de collecte des eaux usées, en plus de 17 stations de relevage et 3 stations de traitement des eaux usées, permettant ainsi un taux d’épuration de 75%.

Lors de cette réunion, au cours de laquelle un rapport d’audit a certifié les comptes sans aucune réserve, les membres du Conseil d’administration ont également noté les résultats positifs réalisés, notamment l’amélioration de 3% de la valeur ajoutée qui a atteint 207 MDH en 2015, en plus de l’augmentation de 6% de l’excédent brut d’exploitation (EBE) et du résultat net de 83% en 2015.

À cela s’ajoutent la hausse de 20% de la capacité d’autofinancement, soit 101 MDH en 2015 contre 84 MDH en 2014, et l’amélioration de la trésorerie de la régie par le déblocage du remboursement du crédit de TVA cumulé sur la période 2004-2013, d’une valeur de 129 MDH, sans oublier la mise en place d’un système de comptabilité analytique ainsi que le recensement et l’évaluation des mobilisations de la régie.   

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page