Monde

Manuel Valls veut un Islam coupé de ses origines

 

 

L’ancien Premier ministre français Manuel Valls a prôné lundi la réorganisation d’un islam « français ou européen » qui coupe ses liens avec ses pays d’origine.

« Il faut construire un islam français ou européen, et il faut couper tous les liens avec les pays tiers, même les pays d’Afrique, même l’Algérie, la Tunisie, le Maroc », a plaidé le député, ancien socialiste qui a rejoint le parti présidentiel La République en Marche.

« Demander aux Algériens, aux Marocains, au moment du mois de ramadan qui commence cette semaine, de nous envoyer des imams, ça ne va pas », a-t-il expliqué lors d’un déjeuner organisé par une organisation patronale.

Valls a suggéré, entre autres, de « former des imams français, et que ça ne soit pas l’ex-UOIF (devenue Musulmans de France) qui les forme ».

« Si on veut qu’il y ait un islam français respectueux (…) de la République, de l’Etat de droit, de l’égalité femme-homme, de la liberté de se convertir, de la liberté de croire ou de ne pas croire, c’est au sein de l’islam. Il faut aider ceux qui combattent les Frères musulmans, qui combattent les salafistes. Et il faut désigner les ennemis », a-t-il préconisé.

Dossiers d’investissement : réduction de 45% de la paperasse à partir de 2023



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page