Éco-Business

Trafic aérien : redécollage réussi

Le trafic aérien poursuit sa dynamique enclenchée depuis le début de l’année, laissant entrevoir des perspectives prometteuses. Le trafic devrait, en effet, évoluer de 26 millions de passagers en 2024 (103% du niveau de 2019) à 27,8 millions en 2025. L’Office national des aéroports (ONDA) prévoit d’investir 1,95 MMDH en 2023; 2,83 MMDH en 2024 et 1,54 MMDH en 2025. 

L’année 2022 s’est présentée, dès les premiers mois, sous les meilleurs auspices pour le trafic aérien au Maroc. Déjà en avril dernier, l’Office national des aéroports (ONDA) se réjouissait d’une reprise quasi inespérée. Le taux moyen prévisionnel de récupération, par rapport à 2019, du trafic passager des aéroports du Royaume est estimé à 75%, et dépasse les 100% pour plusieurs aéroports, notamment ceux de Tanger (104%), Nador (104%), Al Hoceima (106%), Oujda (108%) et Tétouan (537%). Mieux, le trafic aérien, à fin juin 2022, a atteint 7,4 millions de passagers, contre 2,5 millions à la même période un an auparavant. Fort de ces résultats encourageants, l’ONDA, qui caresse de grandes ambitions, entend désormais aller plus loin.

En effet, le trafic aérien devrait connaître une reprise progressive estimée à 23,5 millions de passagers en 2023, soit 94% du niveau de l’année 2019, selon le rapport sur les établissements et entreprises publics (EEP) accompagnant le Projet de loi de Finances (PLF) 2023. Ce trafic passerait à 26 millions de passagers en 2024 (103% du niveau de 2019), puis à 27,8 millions en 2025. Ces prévisions sont loin d’être fantaisistes quand on sait que le chiffre d’affaires de l’ONDA devrait atteindre 3,57 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 68% par rapport à 2021, suite à la reprise progressive des vols internationaux depuis le 7 févier 2022, et des investissements qui sont prévus pour atteindre ces objectifs.

Ainsi, rien pour les prévisions de clôture de 2022, ces derniers sont estimés à 2,11 MMDH, en amélioration de 177% comparativement à 2021 et de 5% par rapport à 2019. Pour la période 2023-2025, l’ONDA prévoit d’investir près de 1,95 MMDH en 2023; 2,83 MMDH en 2024 et 1,54 MMDH en 2025. Ces montants seront dédiés, en grande partie, aux extensions ou aménagements des capacités aéroportuaires de Rabat, Tanger, Agadir, Dakhla, Tétouan, Al Hoceima…

En termes de perspectives du secteur aéroportuaire, les diligences et concertations se poursuivent entre l’État et l’ONDA en vue de conclure un contrat-programme relatif à la mise en place d’un nouveau modèle organisationnel visant, notamment, la transformation de l’Office en société anonyme. L’objectif étant d’en renforcer l’autonomie de gestion et de créer les conditions favorables à l’accélération du développement du secteur aéroportuaire par son ouverture au privé, à travers la filialisation des activités commerciales et la mise en œuvre des opérations de partenariat.

Le tourisme comme carburant
Ces ambitions sont en phase avec la nouvelle dynamique du secteur du tourisme, principal carburant du trafic aérien national. Alors que les recettes touristiques ont atteint 52,2 milliards de dirhams (MMDH) au cours des huit premiers mois de 2022, en augmentation de 155,9% par rapport à la même période un an auparavant, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) met les bouchées doubles pour mieux vendre la destination Maroc auprès des voyageurs internationaux, et ce, en multipliant les initiatives à travers des contenus médiatiques à forte valeur ajoutée.

Dans le cadre de sa stratégie internationale de relations publiques et sur la base d’un contact permanent avec les plus grandes chaînes de télévision en France, l’ONMT a accompagné TF1 pour la réalisation d’un reportage de 28 minutes intitulé «Le Maroc, destination phare des Français». Diffusé dans le cadre de l’émission «50 minutes inside le Mag», celui- ci a mis en avant la richesse de la destination Maroc à travers un traitement original. Diffusé le 22 octobre sur TF1, ce reportage a montré un vrai condensé du Maroc moderne avec la mise en avant de talents qui font vibrer le pays et lui donnent une image plus tendance. Qu’ils soient Marocains ou expatriés, ils portent fièrement les couleurs du pays, dans la musique, la gastronomie, la restauration ou l’hôtellerie.

En septembre dernier, l’Office a pris part aux Travel media award qui récompense les médias britanniques du voyage. Plus de 300 journalistes étaient présents ainsi que les opérateurs et les prescripteurs de voyage anglais. Cet évènement d’envergure permet de créer une proximité avec des acteurs majeurs de l’industrie du tourisme du marché britanniques et au-delà. À noter que l’ONMT prévoit d’investir quelque 2,4 milliards de dirhams sur la période 2023-2025.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page