Éco-Business

Réda Loumany : « transformer durablement les entreprises »

Réda Loumany. Territory managing partner de PwC au Maroc

PwC au Maroc a dévoilé sa nouvelle feuille de route, alignée sur la nouvelle stratégie mondiale du réseau PwC, «The New Equation». Le cabinet accélère ses investissements au Maroc à travers le développement de plateformes d’expertises à forte valeur ajoutée. Réda Loumany explique les axes de cette nouvelle stratégie.

Comment jugez-vous le marché marocain, au vu des effets de la crise sanitaire ? Observez-vous une reprise, par rapport à votre activité ?
L’économie marocaine a fait preuve d’une grande résilience collective pour affronter les défis de la crise sanitaire et nous commençons à percevoir les premiers signaux de reprise. Cette crise a été un accélérateur de la transformation des entreprises. Elle a, également, pointé du doigt le besoin d’accélérer le développement de notre tissu industriel. Ces enjeux de réindustrialisation s’accompagnent d’un défi majeur de création d’emplois. Croissance et transformation sont souvent des marqueurs forts de reprise d’activité pour des cabinets tels que le nôtre. Nous assistons, également, à un regain d’attractivité du Maroc en matière d’investissements directs étrangers. Lorsque vous combinez ces deux tendances, vous obtenez forcément un terrain favorable à la croissance de nos activités, et c’est ce que nous observons depuis quelques mois. Au-delà de cet effet reprise, dont une partie est, en toute logique, liée à un effet «rattrapage», la croissance de nos activités, sur la durée, découle étroitement de notre capacité à disposer d’expertises pointues sur les thématiques qui façonneront notre économie, notre modèle social et notre environnement. Nous sommes, également, assez optimistes quant aux effets de la transformation et de la modernisation qui sont engagées au niveau de la sphère publique.

Comment se porte, justement, votre activité ?
Nous sommes sur une bonne dynamique, et ce sur l’ensemble de nos lignes de métiers. Nous avons enclenché, il y a quelques mois, un ambitieux plan de recrutement qui touche aussi bien les jeunes diplômés que des collaborateurs expérimentés afin de renforcer notre expertise sur certaines industries et offres de services. Notre principal enjeu consiste à attirer les talents mais, également, à les retenir sur la durée. Ce renforcement de nos équipes s’inscrit aussi dans notre feuille de route France et Maghreb qui propose une «Nouvelle Equation Talents» à ses collaborateurs: upskilling de compétences pour accompagner l’intégration des technologies dans nos métiers et méthodes de travail et, bien sûr, évolution dans un large éventail d’activités. Sans compter que, bien avant la crise sanitaire, nous avions repensé notre environnement de travail afin d’offrir à nos collaborateurs un cadre unique et des «New ways of working».

Concrètement, quels sont les nouveaux services que vous allez proposer aux clients marocains ?
Nos offres de services sont en constante évolution pour mieux répondre aux besoins actuels et futurs de nos clients marocains. Notre nouvelle stratégie mondiale, «The New Equation», porte très clairement notre nouveau positionnement qui vise à créer la confiance et transformer durablement les entreprises. Pourquoi nous insistons sur les enjeux de confiance ? La réponse est simple, les normes et les exigences ont radicalement changé face aux profondes évolutions que traverse le monde. Il est de plus en plus nécessaire, pour les entreprises, de gagner la confiance de leurs salariés, de leurs clients/consommateurs bien avertis, ou encore de leurs investisseurs, de plus en plus regardants sur les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). C’est pour cela que notre nouvelle approche vise, en premier lieu, à répondre aux attentes croissantes en matière de transparence et d’implication des parties prenantes. Elle associe de nombreuses expertises d’un cabinet pluridisciplinaire tel que PwC, avec des capacités grandissantes en cybersécurité, confidentialité des données, robotisation automatisée des processus (RPA), et responsabilité environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Portés par cette vision et ces enjeux, nous avons lancé deux nouvelles plateformes que sont Cybersécurité et ESG.

Vous parlez de plateformes d’expertise à valeur ajoutée, pouvez-vous nous donner plus de détails à ce sujet ?
La notion de plateforme chez PwC consiste à regrouper différentes compétences pour répondre à un même enjeu client. C’est dans cette logique que nous avons créé notre plate-forme «Deals», dans laquelle nous mettons en commun toutes les expertises nécessaires pour accompagner nos clients dans leur stratégie de croissance : stratégie, corporate finance, évaluation, due diligence, expertise juridique et fiscale, etc À travers notre plateforme «ESG», notre ambition est de mettre en commun différentes compétences à même de relever les défis en matière de développement durable et de mise à niveau sociétale, environnementale et de gouvernance. Nous intégrons la dimension ESG dans nos différentes offres de services et lignes de métier afin de permettre à nos clients de relever les défis environnementaux, tels que la décarbonation, et d’être conformes aux évolutions réglementaires, notamment en termes de reporting extra-financiers. En France et au Maghreb, près de 60 consultants, dédiés au développement durable, accompagnent nos clients depuis 27 ans pour les aider à faire de la RSE un axe stratégique créateur de valeur et de sens. C’est aussi une communauté «Sustainability» de 150 experts sectoriels et thématiques, au sein de PwC France et Maghreb (Finance, Risques, Transformation, Supply chain, Blockchain, Data Intelligence, Economic modeling,…). Nos équipes s’appuient sur une plateforme stratégique mondiale, Sustainability, regroupant près de 2.000 personnes dans 70 pays. Sans compter que PwC est un acteur très engagé pour réconcilier entreprises, économie et société, en mettant l’humain au cœur de nos actions pour une croissance responsable. Ainsi, le réseau PwC Global s’engage à atteindre la neutralité carbone d’ici 2030.

En termes de digitalisation,  quels seront vos investissements dans ce sens ?
Le digital sera de plus en plus intégré dans nos méthodes, offres et activités. C’est dans cette même logique que nous avons monté, il y a un peu plus d’un an, notre offre «User Experience» où nous combinons des compétences liées, notamment, au re-engineering du parcours client et de digitalisation des processus. La crise a été un révélateur pour un grand nombre d’entreprises publiques et privées, quant à l’importance du digital dans leurs organisations et leurs activités. Un grand nombre de métiers sont amenés inéluctablement à se transformer. On peut citer, notamment, ceux de la Finance, de la Logistique et des Achats que nous accompagnons régulièrement, tant pour repenser leurs organisations que pour automatiser leurs process et digitaliser leurs outils. La Data Intelligence est, également, au cœur des activités dans lesquelles PwC s’investit, au niveau mondial.

Quelles sont vos priorités, aujourd’hui, sur le marché marocain, à la lumière de la reprise économique nationale ?
L’une de nos principales priorités est d’accompagner la transformation des entreprises, qu’elles soient privées ou publiques, en mettant à leur service des équipes pluridisciplinaires ayant une forte expertise dans les secteurs dans lesquels nos clients opèrent. C’est, très clairement, sur ce type de projets, pour lesquels nos sommes en capacité de combiner différentes expertises, que nous sommes le plus différenciant et impactant. Accompagner nos clients dans leur stratégie de croissance, au Maroc et/ou à l’international, est également une priorité pour nous. L’économie marocaine est une économie ouverte sur le monde et la recherche de partenariats, qu’ils soient industriels ou financiers, de nouvelles acquisitions et de pénétration de nouveaux marchés représentent un enjeu clé pour nos clients.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page