Éco-Business

Politique environnementale : LabelVie s’engage

LabelVie définit sa charte environnementale. À travers son plan d’action, l’acteur de la grande distribution ambitionne de réduire son empreinte écologique dans le transport, l’énergie, l’expansion territoriale, le gaspillage alimentaire et les déchets.  

LabelVie veut réduire son empreinte environnementale et encourager l’innovation écologique. Pour ce faire et avec l’implication effective de son président, Rachid Hadni, l’acteur de la grande distribution a récemment publié sa charte environnementale. Il y affiche six axes d’engagement, en l’occurrence l’utilisation des ressources naturelles de manière raisonnée et responsable, l’intégration des principes de l’économie circulaire, la réduction de l’empreinte carbone, l’offre de produits issus de l’agriculture responsable, la lutte contre le gaspillage alimentaire et enfin la protection des écosystèmes naturels.

Dans ce sens, LabelVie envisage de piloter sa performance environnementale par la mise en place d’indicateurs de suivi dont les résultats seront partagés avec différents partenaires intéressés, de manière régulière et transparente.

Un CCE pour assurer le suivi
Afin de cerner ses engagements, LabelVie s’est appuyé sur la méthodologie préconisée par la norme ISO 14001 Version 2015, et a mis en place un Comité central environnement (CCE) qui pilote ce projet, avec le soutien des comités opérationnels par Business unit (Carrefour Market, Atacadao, Carrefour Hypermarché, Plateforme logistique), et ce, sous la supervision du directeur audit, qualité, sécurité et environnement. «Le CCE a eu pour mission d’établir la Politique environnementale, et son rôle est désormais de veiller à la stricte application du plan de management environnemental afin de mettre en place les actions et d’atteindre les objectifs assignés», affirme-t-on auprès de LabelVie.

Des actions concrètes
Sur le plan pratique, il est question de plusieurs actions, dont certaines ont déjà été déployées. Dans le domaine du transport, l’opérateur réduira de 2% le kilométrage parcouru par marchandises transportées, améliorera de 10% le taux de remplissage des camions, et réduira de 30% les transferts inter-sites. Dans le domaine de l’énergie, 12% de sa consommation énergétique a été réduite, à travers la mise en place de plus d’une trentaine d’actions.

Pour ce qui est de l’expansion du Groupe, une étude d’impact devrait permettre de proportionner la sensibilité environnementale de la zone susceptible d’être affectée par le projet et de mesurer l’importance et la nature des travaux, ouvrages et aménagements projetés ainsi que leurs incidences potentielles sur l’environnement. S’agissant du gaspillage alimentaire, LabelVie lance un processus de don associatif, et met en place une solution DLC Memo qui permet de détecter les produits à dates courtes et d’optimiser leur cycle de fin de vie. Pour la gestion des déchets, il sera question d’en revaloriser 2.890 tonnes, constituées principalement de plastique, carton, pain et farine.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO
Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page