Sports

L’ambassade marocaine à Moscou se mobilise

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Alors que les estimations parlent d’environ 10.000 supporters marocains prêts à faire le déplacement en Russie pour soutenir l’équipe nationale, l’ambassade marocaine à Moscou a mis à leur disposition un guide avec tous les contacts susceptibles de leur venir en aide. «Il est porté à la connaissance des citoyens marocains qui veulent accompagner l’équipe nationale que l’ambassade sera mobilisée pour les assister en cas de besoin et pour que leur séjour en Russie se déroule dans les meilleures conditions possibles. Toutes les facilités et les conseils nécessaires seront donnés aux supporters de l’équipe nationale», explique le document.

Dans ce cadre, des consulats mobiles seront établis dans les villes qui abriteront les matches de l’équipe nationale du Maroc pour assister les fans en cas de besoin. En matière d’hébergement, et compte tenu de la forte demande pendant la période de la compétition, il est recommandé aux supporters de préparer leur séjour dans les villes hôtes bien à l’avance. La Russie dispose d’un très grand réseau d’hôtels et de lieux de séjour (auberge, appartement…) de différentes catégories. Mais les prix ont connu une très haute augmentation pendant cette période. En matière de déplacement, les villes où jouera le Maroc (Moscou et Saint-Pétersbourg) sont bien desservies, avec un petit bémol pour Kaliningrad. Sachant que la ville est une enclave entre la Pologne, la Lituanie et l’Allemagne, le moyen de transport recommandé pour s’y rendre est l’avion. Pour les supporters qui souhaitent opter pour le train ou s’y rendre par voie terrestre, il est nécessaire d’obtenir un visa pour les pays traversés (Lituanie, Pologne et Biélorussie). Toutefois, l’ambassade, dans le cadre de ses compétences et les moyens qui lui sont alloués, rappelle qu’elle ne peut intervenir dans plusieurs cas. Elle ne peut, par exemple, interférer dans les règles d’immigration et ne pourra donc pas aider qui que ce soit à entrer en Russie.


À part des cas extrêmes, le rapatriement au frais de l’État est impossible, et l’ambassade ne peut régler des frais relevant de la responsabilité des supporters (amendes, notes d’hôtel ou d’hôpital ou tout autre dépense engagée par l’intéressé). Les avances d’argent ne sont pas non plus envisageables car l’ambassade «n’a pas de budget réservé à cet effet».

En cas de perte du passeport, l’ambassade ne peut délivrer un laissez-passer, étant donné que ce document n’est plus autorisé en Russie. La délivrance d’un passeport biométrique «nécessite au moins 10 jours». L’ambassade s’interdira bien entendu d’intervenir auprès de la justice pour obtenir une libération si un supporter est impliqué dans une affaire judiciaire ou accusé d’un délit commis sur le territoire du pays d’accueil. «Il est bien entendu que la protection consulaire sera accordée conformément aux dispositions des conventions internationales pertinentes en la matière», rassure quand même l’ambassade… 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page