Sports

Agents de joueurs: l’UEFA brise l’omerta

L’importance grandissante du rôle joué par les agents de joueurs dans le football n’est plus à prouver. Certains ont dépassé les directeurs techniques, parfois même des présidents, et font défont la politique des recrutements des clubs de football. Leur influence vient d’être démontrée dans un rapport annuel publié par l’UEFA, l’instante dirigeante du football européen. «Les commissions touchées par les agents de footballeurs ont représenté 12,6% du montant global des transferts, entre 2013 et 2017, soit 2,6 milliards d’euros,» révèle le rapport annuel de « benchmarking » de l’UEFA.Ce chiffre cache des disparités, selon le montant du transfert ou le pays de provenance du joueur transféré.

Ainsi, les agents de joueur touchent en moyenne 40% pour une transaction inférieure à 100 000 euros, contre seulement 9,2% pour un transfert excédant 5 millions d’euros. Aussi, on observe que les agents de joueurs de Ligue 1, avec un taux moyen de 9%, sont moins bien lotis que leurs homologues anglais (13%) ou allemands (15%). Et ce n’est pas tout, si 70 sociétés d’agents se sont partagées les 96 transferts de l’été 2017 supérieurs à 15 millions d’euros, quatre d’entre elles représentent à elles seules 16% du marché. Il s’agit de Gestifute, la société de l’agent de Cristiano Ronaldo et José Mourinho, Jorge Mendes, l’entreprise italienne Alessandro Lucci, l’allemande Mondial Sports Management et l’espagnole Bahia Internacional.


Là encore, la concentration du marché dépend des pays. En Ukraine, près d’un tiers des joueurs de première division sont représentés par une des 10 principales agences. Ce chiffre tombe à 6,4% en Allemagne, 5% en Espagne et en Angleterre et seulement 3,3% en Ligue 1, le championnat où le marché est pour l’instant le plus ouvert.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page