Opinions

Bravo, mais…

Si la Covid-19 a ne serait-ce qu’un mérite, c’est bien celui de nous avoir poussé à mettre les bouchées doubles à tous les niveaux. Au cours des douze derniers mois, notre économie a passé des stress tests tous azimuts… et notre gouvernement aussi. Pour clôturer honorablement son mandat, et estomper quelque peu les plaies laissées par le passage de la crise sanitaire, l’Exécutif ne pouvait se permettre de passer à côté d’un chantier aussi crucial que celui portant sur l’amélioration du climat des affaires. Nous apprenons que les efforts du sprint pour la mise en place du Registre national des sûretés mobilières ne sont pas partis en fumée. En guise de partie remise, la prise en compte de cette réforme qui avait été écartée l’année dernière par la Banque mondiale, sera comptabilisée dans le scoring du royaume pour cette année. À la bonne heure ! Le top 50 est donc enfin à portée de main, après de longues années d’attente. Autre bonne nouvelle: l’on apprend qu’une feuille de route nationale relative au climat des affaires est dans le pipe. Mieux, il serait question d’un plan quinquennal avec des objectifs et des priorités clairs et définis. Double bravo, donc ! Mais –parce qu’il y a toujours un «mais»– ne serait-ce pas là la stratégie dont le chef de gouvernement annonçait fièrement le déploiement en 2019 déjà ? Entre-temps, la crise sanitaire est venue diminuer la flamme entrepreneuriale et plomber l’élan du tissu économique. La nouvelle stratégie n’a donc pas encore été mise sur les rails que cette déterminante majeure est venue s’ajouter à la matrice, comme pour en tester la fiabilité. L’agilité n’est-elle pas le critère majeur pour lequel toute cette vision a été initialement pensée ? C’est l’occasion de s’en assurer… 

Meriem Allam / Les Inspirations Éco


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page