Opinions

Bonne nouvelle

Au plus fort des crises successives qui ont frappé le monde, la hausse des cours du pétrole et la flambée des prix du fret maritime ont été les principaux facteurs de l’inflation. L’inflation qui a, faut-il le rappeler, atteint des niveaux jamais vus depuis 20 ans, s’approchant même de ceux du PAS (Plan d’ajustement structurel).

Au point de plomber le pouvoir d’achat des ménages et de réduire la demande intérieure. Les relèvements successifs des taux directeurs des banques pour contrer l’inflation galopante, s’ils ont eu des effets bénéfiques, contribuent également à la baisse de la consommation.

La bonne nouvelle, aujourd’hui, ce sont les cours mondiaux de l’or noir qui ont retrouvé des niveaux convenables avec un retour à la normale des prix du carburant à la pompe. Les tarifs du fret maritime s’inscrivent également dans cette tendance baissière. Les prix des conteneurs de 20 pieds, qui arrivent aux ports marocains en provenance de Chine, ont chuté, passant de 4.000 dollars à seulement 1.900 dollars en à peine deux mois.

Le rapport passe de 1 à 10 si l’on compare avec le mois de septembre de 2021, période à laquelle le même type de conteneurs ne se négociait pas à moins de 20.000 dollars. La conséquence directe de ce retour à la normale, qui devrait s’installer jusqu’en 2024, voire 2025, se reflètera sur la balance commerciale du pays.

La facture du transport maritime, selon les calculs des experts, devrait se situer autour de 1 milliard de dollars au titre de l’exercice 2023. Reste maintenant à savoir si l’Exécutif profitera de cette situation pour imposer une baisse des prix sur les produits importés !

Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page