Maroc

Transports en commun: Un plan d’action “Égalité Femmes-Hommes” à Agadir

Afin de mieux identifier les freins au développement de l’usage des transports en commun par les femmes, la Société de développement local Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains a lancé une étude pour établir un plan d’action égalité de genre. Le coût de cette étude est estimé à 1,2 MDH. 

Une première dans le Souss ! Le système de transport en commun, qui englobe les bus conventionnels et la future ligne de bus à haut niveau de services (BHNS), se verra doté d’une feuille de route dédiée à l’égalité de genre. Dans le cadre de la mise en œuvre de la ligne BHNS, la société de développement local (SDL) Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains a lancé une étude dans ce sens. Dans le contexte actuel où de telles initiatives demeurent rares au niveau national, la SDL ambitionne, avec le soutien de ses bailleurs de fonds, notamment l’Agence française de développement (AFD), de promouvoir les bonnes pratiques.

Cet objectif inclut également la promotion de l’égalité salariale et l’emploi féminin dans les transports en commun. Estimée à 1,2 MDH, l’étude nécessitera un délai global de réalisation de 14 mois. Pour mieux identifier les freins à l’usage des transports en commun par les femmes et afin de permettre un accès plus fluide à la gent féminine, l’étude se basera, entre autres, sur une enquête qualitative sociologique auprès d’un échantillon représentatif de 100 Gadiroises, au minimum, issues des différentes zones socioéconomiques relevant des communes de l’agglomération, notamment celles habitant dans les quartiers empruntés par la ligne de BHNS.

Il s’agit aussi de prévoir des focus-groupes consistant a minima en un groupe de mères de familles issues de ménages défavorisés vivant loin du centre-ville ; un groupe de femmes issues de la classe moyenne ; un groupe de jeunes femmes ; et enfin un groupe d’étudiantes, compte tenu du passage de cette ligne à proximité de la cité universitaire et des établissements d’enseignement supérieur.

Les grandes lignes intégrées dans le nouveau contrat
En attendant l’identification des freins à la mobilité pour une meilleure parité dans les transports en commun, les grandes lignes du projet seront intégrées dans le nouveau contrat de gestion avec le futur délégataire.

Le lancement de l’appel d’offres, pour la mise en gestion déléguée du service public de transport, est prévu courant 2023, et la mise en œuvre du nouveau programme d’investissement contractuel commencera dès 2024.

De surcroît, le réseau classique d’autobus, qui génère une fréquentation 150.000 voyageurs/jour, sera également restructuré dans une logique de complémentarité avec le BHNS. Actuellement, ledit réseau se compose de 36 lignes structurées de façon radiale et concentrées essentiellement dans le centre-ville. Il est exploité par la société Alsa dans le cadre d’un contrat de délégation de service public «aux risques et périls» qui s’achève en 2025.

Les modalités exactes de restructuration du réseau bus, du futur mode contractuel de gestion et d’intégration post-remise en concession, sont en cours de définition. Selon la SDL Grand Agadir mobilité et déplacements, le projet de restructuration prévoit une refonte de l’organisation des lignes du réseau, tout en accompagnant le déploiement du BHNS. L’objectif est d’assurer les rabattements et la structuration de la desserte sur les corridors secondaires et tertiaires tout en répondant aux enjeux de desserte des quartiers périphériques les plus éloignés.

Sécurité et confort
La finalité recherchée, par la réalisation de ce plan d’action égalité Femmes-Hommes du Grand Agadir, est de faire bénéficier – en premier lieu – les femmes de l’amélioration de la sécurité, du confort et de la qualité de service en général.

C’est la raison pour laquelle la future ligne de BHNS, caractérisée par la mobilisation de 30 véhicules à grande capacité (130 passagers, soit des bus de 18 à 21 mètres de long), vise à améliorer significativement les conditions de mobilité des femmes. Et ce, afin de leur permettre un accès renforcé aux opportunités socioéconomiques et de résoudre les problèmes majeurs rencontrés actuellement.

La mise en œuvre de ce plan sera une opportunité pour traiter les enjeux évoqués, ainsi que la dimension gouvernance et la promotion de l’emploi féminin dans le secteur des transports. Selon les études réalisées à cet effet, la fréquentation de la ligne BHNS devrait atteindre les 60.000 voyageurs par jour lors de la mise en service, après montée en charge, alors que le projet de BHNS prévoit de remplacer totalement une ligne de bus empruntant le même corridor (la ligne 22, la plus fréquentée du réseau).

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page