Maroc

Relance de l’investissement dans la région Fès-Meknès : le CRI dévoile son plan stratégique 2024-2026

Le conseil d’administration du Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès a dévoilé ses orientations stratégiques pour les trois prochaines années. Ce plan s’articule autour de 5 piliers : promotion des secteurs porteurs, investissements des MRE, accompagnement des startups, facilitation des procédures, et professionnalisation de la médiation. L’objectif est de catalyser les investissements privés dans la région. 

«Un cap clair et une feuille de route ambitieuse pour le développement économique de la région». C’est en ces termes que le directeur général du Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès, Yassine Tazi, a présenté les orientations stratégiques de l’institution pour les trois prochaines années, à l’occasion du conseil d’administration tenu le 30 novembre dernier. Face aux membres du Conseil présidé par le wali de la région, le DG a dévoilé les cinq piliers sur lesquels repose le plan d’action 2024-2026 du CRI, qui entend jouer pleinement son rôle de catalyseur de l’investissement dans la région Fès-Meknès.

Les principales orientations pour 2026
Les cinq piliers du plan stratégique 2024-2026 sont alignés sur la vision royale pour la relance de l’investissement au Maroc.

Le premier pilier concerne la promotion des investissements productifs dans les secteurs porteurs. L’objectif est d’orienter les investissements privés vers les filières à fort potentiel en termes de valeur ajoutée et d’emplois. Le deuxième vise le développement des investissements privés en favorisant ceux des Marocains résidant à l’étranger. Le troisième axe stratégique porte sur le renforcement des dispositifs d’accompagnement des jeunes entrepreneurs et startups, véritable vivier d’innovation et de croissance pour la région. La facilitation de l’acte d’investir constitue le quatrième pilier, avec la simplification des procédures administratives, leur dématérialisation, mais aussi la mise en place d’incitations en termes d’accès au foncier ou au financement. Enfin, le CRI entend professionnaliser les mécanismes de médiation et de conciliation pour résoudre à l’amiable d’éventuels litiges entre investisseurs et administration.

La région Fès-Meknès mobilisée sur tous les fronts
Lors de cette 11e session du conseil d’administration, le wali de la région, Essaïd Zniber, a salué le travail accompli par le CRI ces dernières années, ce qui a permis une nette amélioration du climat des affaires au niveau régional. Il a également réitéré l’engagement des autorités à mettre en place les conditions favorables pour attirer les investissements privés, conformément à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Celle-ci appelle en effet à la mobilisation de 550 milliards de DH d’investissements privés et à la création de 500.000 emplois à l’horizon 2026 en s’appuyant sur des leviers stratégiques, à l’instar de l’encouragement de l’investissement productif, l’instauration d’un cadre incitatif unifié et transparent, le renforcement du rôle des CRI dans le processus d’investissement, et celui du secteur privé dans l’investissement, l’attraction des IDE et des investissements des MRE ainsi que la facilitation de l’accès au financement pour les TMPE.

«Plusieurs chantiers ont ainsi été lancés en 2023 pour dynamiser l’investissement, dont notamment la nouvelle charte de l’investissement, la Commission nationale des investissements, l’unification de la gouvernance, la feuille de route pour l’amélioration du climat des affaires, ou encore la stratégie nationale de développement des investissements privés, en phase d’élaboration», souligne le wali.

Pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de ce chantier royal, la région de Fès-Meknès, 4e contributeur à la richesse nationale, œuvre, à travers les pouvoirs publics et l’ensemble de ses forces vives, à la mise en place des prérequis nécessaires, notamment en termes d’infrastructures, de plateformes d’accueil, de cadre incitatif, de capital humain et de cadre de vie, offrant ainsi les conditions propices et un environnement favorable pour attirer des investissements à fort impact socio-économique.

«Les réalisations et performances enregistrées ces quatre dernières années témoignent de la transformation réussie du Centre, après s’être doté de fondements solides et sains, permettant de renforcer la relation de confiance entre les investisseurs et l’administration, ainsi que l’amélioration du climat des affaires régional», conclut le wali. 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page