Maroc

Qui est Hajar Boughaza, la talentueuse ingénieure de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) ?

Afin de marquer la Journée internationale des droits des femmes, célébrée le 8 mars, la Société Nationale des Autoroute du Maroc (ADM) met à l’honneur une femme ingénieure marocaine et sa contribution dans la réalisation des grands projets d’infrastructure au Maroc.

La société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) accorde au capital humain une place prépondérante dans son développement stratégique au service du client usager marocain. L’élément humain féminin n’est pas en reste. En effet, depuis plusieurs années, ADM place ses collaboratrices au cœur de ses priorités managériales.

Pour marquer la célébration de la Journée internationale des droits des femmes, ADM met en avant le profil de Madame Hajar Boughaza, la cheffe de projet de construction de l’échangeur autoroutier «El Massira» situé au PK 104 de l’autoroute Casablanca – Marrakech, (province de Settat et sa périphérie).

Une mission à challenges


Cheffe de projet au sein d’ADM Projet, la filiale d’expertise technique de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc, le métier de Hajar Boughaza, consiste à assurer la gestion d’un projet autoroutier. Elle œuvre au quotidien pour l’élaboration des études et le suivi et contrôle des travaux de construction. Dans le cadre de ses prérogatives elle veille au respect du dispositif de sécurité, des normes de qualité régissant les grands projets d’infrastructure autoroutière.

Ceci sans oublier le management quotidien de ses équipes, ainsi que la coordination avec les différents acteurs concernés par les projets d’infrastructure d’ADM. En somme, afin d’assurer le bon déroulement des différents projets qu’elle supervise, Hajar Boughaza a pour mission d’agir dans le respect du phasage des projets et des coûts. En effet, ce travail requiert une présence importante sur le terrain et un contact permanent avec les ressources humaines pour garantir la bonne marche du chantier. Un défi que Hajar Boughaza arrive à relever avec brio !

Un parcours académique et professionnel de haut niveau


Après l’obtention de son diplôme d’ingénieure en génie civil, Hajar Boughaza a intégré ADM Projet, la filiale d’expertise technique d’ADM, en 2015 en tant que chargée d’études, son poste consistait au départ à participer à l’élaboration des études de projets autoroutiers au Maroc ou dans d’autres pays d’Afrique comme la Côte d’ivoire. L’ingénieure ne s’est pas arrêtée à ce stade. Elle s’est orientée ensuite vers les travaux en occupant le poste d’ingénieure travaux avec l’encadrement d’un chef de projet.

Elle a ainsi assuré le rôle de faire le suivi et le contrôle des travaux de plusieurs projets comme la construction de l’aire de repos d’Amskroud, et l’élargissement des gares de péage sur l’axe autoroutier Casablanca-Agadir. Après cette expérience couronnée de succès, et grâce à sa forte implication mais aussi à sa passion pour le terrain, elle a été nommée cheffe de lot terrassement et assainissement du projet de triplement de l’autoroute Casablanca-Berrechid. Poste occupé pour la première fois par une femme ingénieure marocaine. C’est un projet très complexe mené sous trafic sur l’un des tronçons les plus fréquentés au royaume.

D’ailleurs ce projet a connu une prouesse technique inédite au Maroc : le remplacement de l’ancien pont ferroviaire au PK12 de l’autoroute Casablanca-Berrechid par deux nouveaux ponts métalliques fabriqués en dehors de l’emprise autoroutière, une technique innovante qui a permis la réduction de la durée de suspension de la circulation sur l’autoroute, de 10 jours à seulement quelques heures d’arrêt.

Un projet géré dans la performance de bout en bout
Aujourd’hui, Hajar Boughaza est cheffe de projet de l’échangeur El Massira sur l’autoroute Casablanca-Marrakech, elle pilote cette fois-ci le projet de bout en bout. Elle est ainsi la première femme ingénieure à occuper ce type de poste chez ADM.

Le projet consiste en la mise en place d’un échangeur qu’ADM réalise entre la ville de Settat et Skhour-Rhamna, il permettra de connecter la commune de Macheraa Ben Abou, la route nationale N°9 et le barrage El Massira au réseau autoroutier national. C’est un projet qui a mobilisé un budget de 85 MDH et qui comprend plusieurs composantes : les travaux de terrassements et d’assainissement, la réalisation d’un nouveau pont en précontrainte, la création d’un nouveau giratoire, la construction d’une nouvelle gare de péage en béton avec une charpente métallique pour l’auvent, les travaux d’éclairage public, les travaux d’enrobé….C’est également un chantier qui a nécessité de collaborer avec plusieurs acteurs et intervenants dans plusieurs métiers à la fois, de travailler en équipe et avec beaucoup de rigueur afin d’assurer une livraison dans le respect des délais, des coûts et des normes internationales de sécurité et de qualité.

Une collaboratrice fortement engagée

Hajar Boughaza partage et porte également les valeurs de la Société Nationale des Autoroutes du Maroc. Elle a parrainé une école primaire limitrophe au chantier de l’échangeur El Massira et a réussi à mobiliser l’écosystème d’entreprises partenaires et le budget nécessaire pour réaliser les travaux de réhabilitation et participer ainsi à l’épanouissement des jeunes élèves de la région.

Cette action s’inscrit dans le cadre du programme «J» qu’ADM déploie au profit des écoles limitrophes au réseau autoroutier, dans le cadre sa stratégie d’entreprise publique citoyenne, soucieuse des territoires qu’elle traverse et déterminée à les impacter positivement.

Grâce à sa persévérance et ses efforts en tant que femme et professionnelle du domaine de l’infrastructure autoroutière, Hajar Boughaza a décroché le titre de «BIM Influenceuse» de l’année 2020 dans la catégorie internationale, un concours annuel organisé par la plateforme internationale HEXABIM, qui vise à mettre en lumière les personnalités et les organisations les plus impliquées dans la méthodologie BIM, œuvrant pour la transformation digitale de la gestion des projets dans le secteur des BTP. Ce qui constitue une récompense internationale symbolique qui met à l’honneur la femme ingénieure marocaine.

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page