Maroc

Puigdemont interdit d’accès à la délégation de la Generalitat auprès de l’UE

 

Le gouvernement espagnol a donné des instructions pour interdire à l’ex-président de l’exécutif Catalan, Carles Puigdemont, l’accès à la délégation de la Generalitat auprès de l’Union européenne (UE) où il doit se réunir mercredi avec le président du parlement régional, Roger Torrent.

Selon des sources gouvernementales citées par les médias, l’exécutif central a donné des ordres de ne pas permettre à Puigdemont et à quatre ex-conseillers de la Generalitat qui se trouvent en Belgique d’accéder à la délégation du gouvernement catalan auprès de l’UE, étant donné qu’il s’agit de «fugitifs» de la justice espagnole.

Puigdemont est revenu mardi soir à Bruxelles après un court séjour au Danemark où il a participé lundi à une conférence sur la situation en Catalogne à l’université de Copenhague.

Une réunion entre Puigdemont et les quatre ex-conseilles du gouvernement de la Catalogne avec le nouveau président du parlement de la région est prévue ce mercredi au siège de la délégation de la Generalitat à Bruxelles.

Cette rencontre a pour objet d’analyser la situation politique en Catalogne en perspective d’une possible investiture de Puigdemont en tant que président de la région.

Le président du parlement catalan, Roger Torrent, a proposé lundi aux députés d’investir Carles Puigdemont, chef du groupe parlementaire indépendantiste « Ensemble pour la Catalogne », au poste de président du prochain gouvernement de la région de la Catalogne.

Roger Torrent, du parti indépendantiste Gauche républicaine de Catalogne (ERC), a estimé que la candidature de l’ex-président catalan, destitué par Madrid et exilé en Belgique, était «absolument légitime», même s’il a dit être conscient de la situation «personnelle et judiciaire» du candidat.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a affirmé récemment que l’article 155 de la Constitution, activé pour rétablir l’ordre constitutionnel en Catalogne suite à la déclaration illégale d’indépendance de cette région, demeurera en vigueur si Puigdemont insiste à être investi de nouveau président de la Catalogne.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page