Maroc

Protection des mineurs : Le Maroc s’inspire de l’expérience andalouse

Une délégation marocaine de l’Entraide nationale s’est déplacée à Grenade pour s’enquérir de l’expérience andalouse en matière de programme de protection des mineurs et de garantie de leur bien-être social.


Une délégation marocaine conduite par le directeur de l’Entraide nationale a participé, à Grenade, à une journée portant sur la politique de protection des mineurs au Maroc. La délégation marocaine s’est déplacée à la «ville ocre espagnole» pour s’arrêter sur l’expérience andalouse en matière de gestion du dossier des mineurs. Durant cette rencontre, la conseillère du gouvernement andalou en matière d’égalité et de politiques sociales, Maria José Sanchez Rubio, a salué cet échange entre les deux rives, le qualifiant d’expérience enrichissante. La responsable andalouse a estimé que cette coopération a pour objectif d’impulser une nouvelle politique de protection en faveur des enfants et des adolescents marocains afin que ces derniers bénéficient de la reconnaissance sociale qu’ils méritent.

Durant cette visite, le directeur de l’Entraide nationale, Abdelmounaim Madani, accompagné de 19 cadres de son département, spécialement des fonctionnaires de la région Nord, de Tanger à Al-Hoceima. Une zone connue pour concentrer de nombreux enfants des rue, notamment ceux ayant fui le foyer familial, afin d’initier un projet migratoire. De même, la délégation marocaine a pu visiter le réseau du gouvernement autonome andalou dans les villes de Séville, Huelva et Grenade.

De fait, cette visite de terrain peut aussi être interprétée aussi comme un premier pas de la part des autorités marocaines pour trouver une issue favorable à l’épineux dossier des mineurs marocains migrants en Espagne. D’ailleurs, la région andalouse arrive en tête des régions autonomes prenant en charge les enfants marocains interceptés en Espagne et placés sous la tutelle du gouvernement régional. Le gouvernement andalou participe à cet effet à un projet d’appui à la politique de protection des mineurs dans le Nord du Maroc. Un programme développé dans le cadre des actions de coopération au développement, initiées par l’Exécutif andalou. Composé de trois phases, la première ayant démarré en 2007, ce projet était doté d’une enveloppe budgétaire de 5 millions d’euros.

Selon le directeur de l’Entraide nationale, ce financement a permis d’améliorer les conditions de vie des enfants vivant dans la région du Nord, et ce à travers la construction de 17 centres d’accueil des mineurs, leur équipement, la formation du personnel et la mise en place d’outils socio-éducatifs au profit des bénéficiaires de ces établissements. Durant cette rencontre, l’organisme marocain a sollicité l’expertise de son homologue andalou pour la mise en place d’outils de formation technique au profit de ses cadres.

Concernant la gestion des centres des mineurs, il faut souligner que l’administration andalouse est la tutrice des enfants mineurs en situation d’abandon, victimes de violence ou risque d’exclusion social. Toutefois, la gestion des centres d’accueil où sont admis ces enfants est majoritairement déléguée à des ONG ayant de l’expérience dans ce domaine.  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page