Maroc

Maroc: Après l’allègement du couvre-feu, attention à un retour en arrière

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les citoyens sont appelés à continuer à faire preuve d’engagement et de persévérance en matière de respect des mesures préventives visant à lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19, afin d’éviter toute « rechute épidémiologique », a expliqué le médecin et chercheur en politiques Tayeb Hamdi.

S’exprimant sur tweeter après la décision du gouvernement d’alléger le couvre-feu, il a insisté sur la nécessité de préserver les acquis réalisés, mettant en garde que des comportements irréfléchis et irresponsable pourraient affecter la relance économique et la reprise de la vie normale.


En ce qui concerne la reprise des vols aériens et l’ouverture des frontières, Dr Hamdi a estimé que la situation épidémiologique actuelle au Maroc ne permet aucune « décision à risque », surtout avec le développement de nouveaux variants du coronavirus et l’aggravation de la situation sanitaire dans plusieurs pays.

L’expert a rappelé, à cet égard, l’obligation de la vaccination, notant que des mesures supplémentaires seront indispensables pour certaines destinations avec lesquelles le Maroc pourrait ouvrir ses frontières.

Rappelons que le gouvernement a décidé d’interdire les déplacements nocturnes à l’échelle nationale entre 23h00 et 4h30, à partir de ce vendredi, indiquant avoir pris une batterie de mesures pour la gestion de cette étape, englobant la fermeture des commerces, des restaurants et des cafés à 23h00, ainsi que le maintien de toutes les autres mesures de précaution en vigueur dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, relatives notamment aux fêtes, rassemblements, manifestations, salles de cinéma et funérailles.

Ces décisions interviennent suite aux recommandations du Comité scientifique et technique et tiennent compte des conclusions du suivi quotidien et continu de la situation épidémiologique dans le Royaume, surtout la baisse des cas de contamination au Covid-19, consécutive aux mesures préventives prises par les autorités publiques, et dans le cadre des actions susceptibles de garantir la poursuite de la relance de l’économie nationale.

B.R.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page