Maroc

Les ingénieurs de Rabat et Douai se pencheront sur la qualité de l’air

L’Agence française de développement (AFD) finance, à hauteur de 550.000 euros, le projet de l’École nationale supérieure des mines de Rabat (Mines Rabat) et de l’École nationale supérieure des mines de Douai, qui a pour objectif de mettre en place un Pôle de compétence en milieux atmosphériques (PCMA) sur le campus de Mines Rabat.

Ce projet est parti du constat alarmant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), selon lequel 92% de la population mondiale respire un air pollué, particulièrement dans les centres urbains, ce qui provoque entre 100 et 150 décès pour 100.000 habitants. De ce fait, la France qui dispose d’une solide expérience sur le plan formation et recherche en sciences atmosphériques, mettra à la disposition du Maroc son savoir-faire, en soutenant le nouveau Pôle de compétences en milieux atmosphériques.

Cette structure scientifique permettra le traitement des questions liées à la recherche, à la surveillance de la qualité de l’air, à la modélisation de la pollution atmosphérique et à la formation initiale au profit des élèves ingénieurs.

Ce que révèle le dernier rapport sur le branding Morocco



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page