Maroc

Kasbah d’Agadir Oufella : le site ouvre ses portes au public

Officiellement, l’ouverture au public, notamment la zone intérieure, a eu lieu samedi 3 février 2024. Initialement prévue en septembre 2023, l’ouverture avait été reportée en raison de la nécessité de restaurer la muraille ouest partiellement endommagée par le séisme du 8 septembre dernier. 

Ouverte partiellement depuis mi-juillet 2022, allusion faite à la partie extérieure, la Kasbah d’Agadir Oufella, dont les travaux de réhabilitation ont été lancés en juin 2020, a complété son processus d’ouverture à travers le lancement de la zone intérieure de ce site patrimonial le plus emblématique de la ville et de la région. Il est non seulement classé monument historique par deux dahirs, mais il témoigne aussi de la période faste de la dynastie sâadienne et de toutes les communautés qui l’ont habité jusqu’à la date fatidique dulundi 29 février 1960, quand Agadir a été dévastée par un tremblement de terre.

Officiellement, l’ouverture au public sera effectuée ce samedi 3 février 2024 après le report de cette date puisque l’accès à la Kasbah, initialement prévu en septembre 2023, a été retardé en raison de la nécessité de restaurer la muraille ouest partiellement endommagée par le séisme d’Al Haouz.

Actuellement, c’est la Société de développement touristique Souss-Massa (SDRT) qui a assuré la maîtrise d’ouvrage déléguée, pour la réhabilitation et la mise en patrimoine de la Kasbah d’Agadir Oufella, ainsi que la gestion de ce site pour les deux premières années. D’où la création d’une succursale relevant de la SDRT, ce qui a permis de procéder au recrutement des équipes et ressources intérimaires.

Pelletage à l’intérieur : le tracé des anciennes ruelles
Au total, le programme de restauration de la Kasbah a porté sur la réhabilitation à l’identique des lieux emblématiques du site (remparts et entrée principale de cette forteresse). Outre l’aménagement de deux plateformes de services ainsi que l’aménagement paysager des abords du site qui intègre un chemin piétonnier aménagé en plus de la restitution de l’entrée principale et la réhabilitation des remparts d’Agadir Oufella, les composantes intra muros, notamment le platelage de visite, a été installé sur 4.200 m² selon un parcours ayant repris le tracé des anciennes ruelles de la citadelle au début du 20e siècle.

«Le pelletage à l’intérieur qui a suivi les ruelles d’avant-séisme s‘est référé aux photos aériennes de l’époque pour installer ce parcours», a expliqué Abdelkrim Azenfar, directeur général de la Société de développement régional de tourisme Souss-Massa (SDR).

Ce réseau a été installé en surélévation de passerelles en bois et il a été mis en place pour parcourir les lieux sans fouler le sol. Ce dispositif permet aussi d’envisager un flux continu de visiteurs sans que le piétinement vienne dégrader le site. Enfin, il facilite la circulation des personnes à mobilité réduite. Le platelage intègre la signalétique et d’autres éléments spécifiques à la médiation culturelle.

Contenu d’interprétation : des audioguides quintilingues
Sur ce dernier point, la visite à l’intérieur de la Kasbah permet de découvrir, en une cinquantaine de minutes, l’histoire de ce site emblématique de la ville et de la région Souss-Massa, et ce, en parcourant ce réseau surélevé. En plus des panneaux d’information sur l’histoire de la Kasbah d’Agadir Oufella, des audioguides quintilingues (arabe, tachelhit, anglais, espagnol et français) sont mis à la disposition des visiteurs. Ils permettent d’explorer la Kasbah et d’écouter des témoignages sur chaque chapitre de l’histoire de la forteresse.

Ce service est, également, disponible via une application mobile. Depuis Agadir, l’accès à la Kasbah peut se faire en utilisant un transport touristique, le téléphérique, le bus ou le taxi ou bien en empruntant le chemin de randonnée pédestre aménagé de 2,8 km. Les billets d’accès et des services de médiation / audioguides peuvent être acquis au bureau d’accueil et de billetterie, via les bornes interactives tactiles sur place ou en ligne sur le site web de la Kasbah.

Pour rappel, la SDRT qui a été désignée, en 2020, en tant que maître d’ouvrage délégué dans le cadre PDU d’Agadir sur la période 2020-2024, essentiellement à travers la réhabilitation du site historique de la Kasbah d’Agadir Oufella en plus de la réalisation du Centre d’information touristique et complexe administratif de la plage, a lancé aussi l’étude portant sur l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie d’exploitation, de gestion et de valorisation touristique de ce site.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page