Maroc

Investissements : la région Nord trace sa feuille de route

Établir une Charte régionale de l’investissement dans  le capital humain, accélérer la construction d’infrastructures structurantes, mais aussi déployer localement  la charte de l’investissement, sans oublier de favoriser l’auto-entrepreneuriat.  Telles sont les grandes  pistes tracées lors  du premier Forum régional  de l’investissement pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Compte rendu.

C’est une première, et certainement un avant-goût de l’accélération envisagée dans la région Nord du Maroc. Le premier Forum de l’investissement, tenu ce mercredi 24 novembre, à Tanger, a balisé le chemin pour rendre les zones économiques septentrionales du royaume plus attractives. Une attractivité qui passe, selon les différents participants à cette journée de réflexion, par plusieurs actes. Le premier concerne l’adéquation des ressources humaines locales aux besoins des entreprises qui désirent s’implanter dans la région. Une région qui émerge, de plus en plus, comme le véritable futur pôle économique et industriel du pays. Elle en occupe actuellement la troisième place et envisage d’augmenter son tempo.


Raison pour laquelle les participants, constitués d’acteurs publics et du privé, en plus du monde académique, ont ainsi appelé à la mise d’une «Charte régionale de l’investissement dans le capital humain». Ce qui permettra «d’augmenter les chances d’insertion socio-économique, à travers l’emploi et l’auto-emploi, et de développer des parcours de formation, qui prennent en compte les disparités spatiales et cognitives de l’élément humain.

Infrastructures de classe mondiale
Formation du capital humain, mais aussi appel à l’établissement de la nouvelle Charte de l’investissement et de la déployer au niveau régional. Cette partie du royaume, qui compte déjà une litanie d’infrastructures de classe mondiale, à l’instar du port Tanger Med, entend poursuivre sur cette voie, et appelle à «donner la priorité aux infrastructures structurantes dans l’investissement public, qui devraient favoriser l’émergence territoriale et économique de la région», lit-on dans le communiqué final qui a sanctionné ces travaux, auxquels ont pris part le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, le président du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Omar Moro, et le wali de la région, Mohamed Mhidia.

Maison de l’auto-entrepreneur
Pour Mohcine Jazouli, «la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, comme toutes les autres régions du Maroc, doit tirer profit du saut qualitatif et de la dynamique importante que connaît le pays à tous les niveaux, politique, économique, social et structurel». Dans ce contexte, les recommandations de ce premier forum de l’investissement mettent l’accent sur l’importance de la création de «l’Observatoire régional économique et social», dont la mission sera de collecter et d’unifier l’information. Enfin, de l’avis des différents participants, il ya urgence à encourager le processus de structuration du secteur informel, à travers la diffusion et l’encouragement de la «culture entrepreneuriale». Il s’agit, notamment, d’œuvrer pour la création d’une «Maison de l’auto-entrepreneur», en partenariat avec les chambres et les associations professionnelles.

Abdellah Benahmed / Les Inspirations ÉCO

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page