Maroc

Industrie : les ventes s’améliorent en octobre (récap’)

Octobre a été un bon mois pour les industriels. La note de conjoncture de Bank Al-Maghrib relève que la production a progressé et le taux d’utilisation des capacités de production (TUC) s’est établi à 72%. Pour ce qui est des ventes, elles ont également augmenté tandis que les carnets de commande se seraient situés à un niveau normal. S’agissant des ventes, elles auraient progressé dans l’agroalimentaire, la mécanique et métallurgie ainsi que dans l’électrique et électronique. En octobre, tous les secteurs sondés ont enregistré une évolution positive des commandes à l’exception du textile. Pour le prochain trimestre, les patrons anticipent une stagnation de la production et une hausse des ventes. Toutefois, plus du quart d’entre eux (29%) indiquent manquer de visibilité par rapport à la production et aux ventes.

Agroalimentaire, hausse des ventes
La production a augmenté, situant ainsi le TUC à 71%. Les ventes, elles, auraient connu une hausse aussi bien sur le marché local qu’étranger. Les commandes ont ainsi progressé avec un carnet restant, cependant, à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois prochains mois, plus de 40% des entreprises déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.

Textile et cuir en stagnation
Ce secteur a affiché une stagnation au mois d’octobre. L’industrie du textile, du cuir et de la chaussure a connu une hausse, tandis que celle de l’habillement et des fourrures a baissé. Le TUC se serait donc situé à 66%. S’agissant des ventes, elles auraient reculé, tant sur le marché local qu’étranger, dans toutes les sous-branches à l’exception de celle de l’industrie textile où elles se seraient accrues. Aussi, les commandes se seraient repliées, avec des carnets à un niveau inférieur à la normale. Pour les trois prochains mois, près de 40% des industriels estiment manquer de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.

Chimie & parachimie,  le TUC perd 4 points
Le taux d’utilisation des capacités dans l’industrie chimie et parachimie aurait perdu 4 points en un mois, passant de 79% en septembre, à 75% au mois d’octobre. Les ventes aussi auraient enregistré un repli aussi bien sur le marché local qu’étranger. En revanche, les commandes se seraient situées à un niveau normal. Pour le prochain trimestre, les patrons anticipent une baisse de la production et une hausse des ventes. Toutefois, une entreprise sur quatre déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.

Mécanique & métallurgie, les patrons optimistes
La production dans le secteur a augmenté, selon l’enquête de conjoncture de BAM, le TUC s’établissant à 73%. Pour ce qui est des ventes, elles auraient progressé aussi bien sur le marché local qu’étranger. Même avec un carnet qui s’établit à un niveau inférieur à la moyenne habituelle, les commandes auraient connu une hausse. En prévision trimestrielle, les dirigeants envisagent une progression de la production et des ventes.

Électrique & électronique,  peu de visibilité pour le futur
Dans la branche électrique et électronique, la production aurait connu une stagnation en octobre et le TUC se serait situé à 56%, et ce wmême avec une hausse des ventes tant sur le marché local qu’étranger. Les commandes auraient également progressé, avec un carnet qui se serait situé à un niveau supérieur à la normale. Pour les trois prochains mois, les industriels anticipent une hausse de la production et des ventes. Cependant, 7 patrons sur 10 indiquent ne pas avoir de visibilité quant à leur évolution future.

Tilila El Ghouari / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page