Maroc

Huile d’olive : le prix atteint des niveaux record dans cette région

La plupart des unités de trituration d’olive dans la Région Fès-Meknès sont actuellement en sous-activité. La baisse de la production d’olive et le faible rendement ont conduit à un niveau record des prix qui décourage la consommation locale. 

En cette période de l’année, les unités de trituration de la Région Fès-Meknès devraient tourner à plein régime. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Lors de notre visite à plusieurs unités de trituration dans la commune d’Ain Bida (route Sefrou), on a remarqué que la plupart des unités d’entre elles sont en sous-activité, au moment où certains propriétaires ont décidé de suspendre leur activité pour cette année. Par rapport à une année «moyenne», les professionnels estiment que la production ne dépasse pas 30% sur les terrains non irrigués et 70% sur les terrains irrigués.

De plus, on trouve que la production en termes de litres par quintal enregistre aussi une diminution avec un rendement qui varie de 12 à 17 litres par quintal, contre 18 à 27 litres une année auparavant. De son côté, le prix des olives en vrac est passé d’une moyenne de 7 DH/kg à 13 DH/kg cette année. La variation du rendement dépend des racines de l’olivier et de la méthode de trituration utilisée.

Les professionnels nous ont témoigné que c’est l’ensemble de ces indicateurs qui expliquent la flambée du produit final destiné à la consommation. En effet, le prix de l’huile d’olive dépasse actuellement les 80 DH le litre à la source, soit une augmentation de 78% par rapport à l’année dernière et de 100% par rapport à celui de 2019.

Ce prix peut atteindre 100 DH chez les intermédiaires. Néanmoins, si le consommateur achète lui-même ses olives en vrac, puis les ramène à l’unité de trituration, le prix final du litre avoisinera les 70 DH, y compris les frais de trituration (50 DH/quintal) et de transport. Notons que la région compte une superficie oléicole de 340.000 ha, dont plus de 295.000 ha de terres bour. En matière d’unité de trituration, la région compte plus de 4.810 unités de trituration avec une capacité de 768.591 tonnes, dont 100 de deux phases, 141 de trois phases et 4.569 traditionnelles.

Labellisation IGP des coopératives d’huile d’olive
Dans le cadre de la mise en place d’une labellisation IGP («Indications géographiques protégées») des coopératives d’huile d’olive au niveau de la région, la Direction régionale de l’agriculture (DRA) de Fès-Meknès a lancé un processus de certification des producteurs. À cet égard, un cahier des prescriptions spéciales a été mis en place pour l’assistance technique et la mise en œuvre du label IGP.

Les coopératives qui bénéficient de cet accompagnement sont les coopératives Rmila et Ennour (huile d’olive d’Outat El Haj), les coopératives Al Azzabia et Al baraka (CIE huile d’olive de Sefrou), la coopérative Tighzratine (amande d’Aknoul) et la coopérative Sidi Moussa (huile d’olive de Zerhoune). La labellisation concernera également les coopératives Zaytoune Lemta, Guebgueb et Ouled Ben Abdelkader (huile d’olive Lemta Fès).

Valorisation des sous-produits, «les grignons»
Dans d’une démarche de valorisation des sous-produits d’huile d’olive, le Conseil régional a accordé une enveloppe de 40,5 MDH pour la création d’une unité de valorisation de grignons d’olives dans la province de Taounate. Ce projet, qui devra fonctionner en collaboration avec les unités de trituration de la province, sera dimensionné en fonction de l’ampleur du phénomène des rejets solides des huileries.

Il faut noter que cette unité vient accompagner la production d’huile d’olive dans une province où la culture d’olive couvre une superficie d’environ 150.000 ha, soit 83% de la superficie consacrée aux arbres fruitiers dans la province et 20% de la superficie d’oliviers au niveau national.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page