Maroc

flash hebdomadaire

La maturité 2 ans attire les investisseurs

Marché obligataire


Marché primaire
À l’issue de cette séance primaire court et moyen termes, l’argentier du royaume s’est financé à hauteur de 1,5MMDH en se servant dans une demande importante, frôlant les 13MMDH. Il solde ainsi son intervention mensuelle avec des levées brutes de 9MMDH pour des tombées en capital s’élevant à 8,2MMDH. S’agissant de la structure de la séance, celle-ci laisse apparaître un penchant des investisseurs pour le 2 ans, qui a capté 70% de la demande globale. De son côté, le Trésor a concentré le plus gros de sa levée sur cette même maturité (1,2MMDH). Eu égard à l’importance de la demande, les taux primaires se sont, de toute évidence, orientés à la baisse. Dans le détail, le 13 Semaines a perdu 2 points de base à 2,49%, le 26 Semaines s’est délesté de 1,3 point de base à 2,56%, tandis que le 2 ans a baissé de 2,4 points de base à 2,69%.

Marché secondaire
Face à l’abondance de liquidité qui prévaut sur le marché, les acheteurs ont revu à la baisse leurs exigences de rémunération. Une pression baissière s’est alors fait sentir sur les segments court et moyen termes. Ainsi, les 13 Semaines, 26 Semaines et le 52 Semaines se sont échangés respectivement à 2,48%, 2,50% et 2,54% marquant de ce fait des baisses dans l’ordre de 2 points de base, 4 points de base et 7 points de base. Suivant le même trend, le 2 ans et le 5 ans ont perdu 4 points de base et 9 points de base pour s’afficher à 2,71% et 2,99%. Dans ces conditions, la performance du MBI s’améliore cette semaine de 25 points de base pour atteindre 32 points de base depuis le début de l’année. 

Abondance de liquidité

Marché Monétaire
Malgré la ponction nette ayant atteint 2,5MMDH effectuée par la Banque centrale, le marché monétaire a évolué cette semaine dans un contexte d’abondance de liquidité. Cette situation transparaît aussi bien dans l’évolution de l’excédent de la réserve monétaire qui s’est raffermi de 5MMDH à 18,8MMDH, que dans l’évolution des taux monétaires qui se sont détendus pour clôturer la semaine à 2,50% pour le taux moyen pondéré interbancaire et à 2,40% pour le compartiment des repos. Pour la semaine prochaine, afin de garantir l’équilibre du marché, BAM a retiré 4MMDH de ses avances à 7 jours. L’encours actuel de la monnaie centrale est désormais de 14MMDH. Notons par ailleurs que sur l’ensemble de l’année 2015, le déficit de liquidité s’est atténué de 24MMDH pour atteindre 16,5MMDH. Cette performance est principalement redevable à l’évolution remarquable des réserves nettes de change qui ont été à l’origine d’un effet expansif de l’ordre de 40MMDH. Ceci a permis de compenser l’effet restrictif, de 14MMDH, engendré par la circulation de la monnaie fiduciaire. 

Les places boursières mondiales tremblent, le Maroc tire son épingle du jeu

Marché Actions

Les principales places boursières mondiales ont de nouveau vacillé cette semaine à cause des craintes sur la croissance mondiale et la dégringolade du prix du pétrole. En effet, le FMI a abaissé cette semaine ses prévisions de croissance mondiale de 0,2 point à 3,4%. Aussi, le baril du Brent a touché les 27,78 $ et du coup, le Nikkei a cédé 10,9% depuis le début de l’année contre 13,77% pour Hong Kong. Aussi, le CAC40 a perdu 6,24% contre 9,17% pour le DAX. Confirmant son profil de place refuge, la Bourse de Casablanca, en total déphasage avec son environnement international, termine la semaine dans le vert. Le principal indice du marché marocain, le MASI, réalise en effet une performance hebdomadaire à 0,17% et ramène pour l’occasion sa contreperformance annuelle à seulement 0,64%. Côté animation, pas d’amélioration des échanges sur la place boursière casablancaise n’est à souligner. En moyenne quotidienne, le flux brassé sur le marché central se situe cette semaine à 57MDH. Par valeur, les principaux échanges ont porté sur Addoha qui draine un flux de 71MDH représentant près de 25% du flux hebdomadaire global et finit dans la foulée la semaine sur une hausse de 4,46% à 26,95DH. Derrière, IAM qui connaît un regain d’intérêt grandissant, génère un flux hebdomadaire de 51MDH pour achever la période sur une hausse de 0,8% à 113,6DH. En troisième place des valeurs les plus actives arrive Attijariwafa bank qui brasse 34,5MDH et se déprécie a contrario de 0,21% à 328,3DH. Au palmarès des valeurs, la plus forte hausse cette semaine a été accaparée par Résidence Dar Saada dont le cours a grimpé de 5,53% à 140,35DH. Elle est suivie par Zellidja qui progresse de 5,19% à 160DH puis par Addoha qui s’adjuge 4,46% à 26,95DH. À l’opposé, Colorado chute de 18,76% à 55DH. CDM décroche de 14,87% à 408,1DH. Enfin, Jet Contractors ferme la marche des plus fortes baisses sur un retrait de 13,64% à 190DH. Soulignons enfin que la société Zellidja a ouvert cette semaine le bal des profits warnings en annonçant que ses résultats pour l’année 2015 resteront lourdement affectés par les difficultés financières de sa filiale la «Société des fonderies de plomb de Zellidja». 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page