Maroc

Fès. Une nouvelle zone industrielle en projet

La ville de Fès va bientôt bénéficier d’un nouveau parc industriel de 20 ha. Pilotée par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, cette zone généraliste  représente un investissement de 113,4 MDH.


Une nouvelle zone industrielle (ZI) va bientôt voir le jour à Fès. Baptisée «ZI Fès Saiss», cette dernière sera étalée, dans un premier lieu, sur 20 hectares et nécessitera un budget global de 113,4 MDH, dont la contribution du conseil de la région sera à hauteur de 20 MDH. Ce projet à fort impact pour la région sera réalisé grâce à un partenariat entre le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique, le Conseil régional Fès-Meknès et la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (maître d’ouvrage). Les membres du Conseil régional de Fès-Meknès insistent sur l’importance du lancement de ce projet ambitieux dans les plus brefs délais, vu l’impact considérable qu’il aura sur le développement économique et la création de l’emploi dans la région. Pour la réussite de ce projet, les membres du conseil recommandent la création d’une route directe qui reliera la ZI à l’Aéroport Fès-Saiss. Cette zone généraliste sera gérée de la même façon que les parcs industriels de Bouskoura, Ouled Salah, Settat et Berrechid. En effet, la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc a initié, en partenariat avec l’État marocain, la création de parcs industriels avec une formule locative (évitant ainsi l’immobilisation de capitaux), dont elle assure la gestion effective.

15 MDH pour le réaménagement de la ZI Bensouda
En parallèle au lancement du projet de la ZI Fès-Saiss, les responsables de la région comptent également accélérer le projet de réaménagement de la ZI Bensouda. Considérée comme la plus grande que compte la ville depuis les années 80, cette zone peine toujours à décoller. Après sa mise à niveau ratée, il y a quelques années, celle-ci se caractérise toujours par l’état de délabrement de ses infrastructures de base. Ses grandes voies et ses rues internes reliant les unités existantes sont quasiment impraticables en particulier pendant la saison des pluies. À cela s’ajoutent son réseau d’éclairage public défectueux et les problèmes d’insécurité, ce qui n’encourage ni l’installation de nouveaux investisseurs ni le maintien des activités existantes. Pour résoudre cette situation, les responsables de la région ont procédé dernièrement au rééchelonnement du calendrier pour financer la mise à niveau de cette zone qui nécessitera un investissement de 15 MDH. Le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique s’engage à contribuer avec une enveloppe de 10 MDH en 2019 pour la mise à niveau de cette zone. 2 MDH seront assurés par la commune de Fès, 3 MDH seront fournis à parts égales par le Conseil de la région et la Préfecture de Fès. Cette enveloppe devrait servir, entre autres, à la réhabilitation et à la réfection de la voirie, à l’amélioration des réseaux d’électricité, d’eau potable et d’assainissement, à la remise en état du système d’éclairage public et anti-incendie. Il faut rappeler que cette zone a déjà fait l’objet d’un premier programme de réhabilitation d’un montant global de 68,22 MDH avec une contribution du Fonds Hassan II pour le développement économique et social de l’ordre de 29,81 MDH, il y a quelques années. «Mais les travaux réalisés à l’époque notamment au niveau de la voirie et de l’assainissement n’étaient pas de qualité et ne répondaient pas aux normes requises pour les ZI», explique un industriel de la zone Bensouda. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page