Maroc

Fès-Meknès : le FEC ouvre une ligne de crédit de 2,2 MMDH

La Région Fès-Meknès vient de signer un contrat de financement avec le Fonds d’équipement communal. 2,2 MMDH seront dédiés au financement de la contribution du Conseil régional aux projets faisant partie du contrat-programme signé entre l’État et la région.

Le Conseil régional de Fès-Meknès poursuit sa quête de fonds pour le financement de ses projets structurants. En effet, le conseil et le Fonds d’équipement communal (FEC) ont récemment signé une convention portant sur l’ouverture d’une ligne de crédit de 2,2 MMDH pour financer la contribution de Fès-Meknès aux projets inscrits dans le cadre du contrat-programme État-région.


Cette convention, signée par le président de la Région Fès-Meknès, Mohand Laenser, et le gouverneur, directeur général du FEC, Omar Lahlou, a pour objectifs l’appui aux secteurs productifs, la promotion de l’emploi et de la recherche scientifique, l’amélioration de l’attractivité économique et territoriale, la valorisation des secteurs culturels et lieux touristiques, la préservation des ressources naturelles et la réduction des déficits sociaux et des inégalités territoriales. «La signature d’aujourd’hui prouve la détermination du Fonds d’équipement communal à appuyer notre conseil dans la mise en œuvre de son contrat-programme qui est doté de plus de 11 MMDH, dont plus de 3 MMDH sont assurés par la région», a précisé Laenser en marge de la signature de cette convention.

De son côté, Said Zniber a mis l’accent sur l’importance de ce partenariat entre le FEC et le Conseil régional de Fès-Meknès. «Ce partenariat vient donner corps au contrat-programme État-Région Fès-Meknès en termes de financement, surtout que cette ligne de crédit aidera la région à honorer ses engagements dans le cadre de ce contrat», a précisé le wali de la Région Fès-Meknès. Rappelons qu’une récente étude réalisée par le FEC sur la situation financière de Fès-Meknès a montré que cette dernière peut ouvrir une ligne de garantie pour bénéficier de crédits pouvant atteindre 2,4 MMDH, à condition que la région assure une contribution de 1 MMDH. Les responsables de la FEC précisent que le budget de la région lui permet de bénéficier d’un autre crédit pour financer jusqu’à 40% du Programme de réduction des disparités territoriales et sociales (PRDTS) dans le monde rural (2019-2021). Ce programme est composé des projets suivants : les routes et les pistes rurales avec une enveloppe de 843 MDH, l’électrification du monde rural (150 MDH), le raccordement à l’eau potable (225 MDH), le secteur de la santé (1,27 MMDH) et celui de l’enseignement (45 MDH). 

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page