Maroc

Falsification de cachets administratifs. Un réseau criminel démantelé

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

L’affaire n’est qu’à son début et devrait marquer bien des rebondissements ultérieurement: Une bande criminelle s’est spécialisée dans la falsification de sceaux administratifs afin de les utiliser dans des affaires liées au faux et usage de faux.

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a déféré 8 membres présumés de cette bande, devant le procureur général à la cour d’appel de Casablanca, rapporte la presse ce vendredi. Les chefs d’inculpation seraient, selon ces sources, relatifs à la constitution d’une bande criminelle spécialisée dans l’immigration clandestine, détention de cachets officiels et falsifiés d’institutions publiques et privées.


Le BCIJ a commencé le démantèlement du réseau criminel en début janvier, rapporte le quotidien Assabah. Les suspects ont été arrêtés dans différentes villes dont Casablanca, Fqif Bensaleh et Agadir. D’après les premiers éléments de l’enquête, ils seraient liés à un réseau ayant des ramifications à l’étranger. La bande criminelle a falsifié les cachets de plusieurs administrations ainsi que des communes et des banques.

Le BCIJ a saisi lors de la perquisition des ordinateurs, des téléphones portables, de scanners et d’imprimantes, des clés USB contenants des modèles de documents administratifs, ainsi que 358 faux cachets de différentes institutions publiques et privées. D’importantes sommes d’argent en dirham et en devise ont aussi été saisis.

Le réseau démantelé était actif dans l’organisation d’opérations d’immigration clandestine à l’aide de faux documents. Ses membres falsifiaient, pour leurs « clients », les dossiers de demande de Visa Schengen en échange de 60 milles dirhams. Les membres de cette organisation ont réussi à tisser des liens avec d’autres réseaux à l’étranger, chargé d’accueillir les clients et leur fournissent de nouveaux documents falsifié. L’enquête est toujours en cours afin de déterminer les connexions de ce réseau international à l’intérieur et à l’extérieur du Maroc.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page