Maroc

3,5 milliards de dollars

Alors que la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, indiquait que le Nigeria n’avait pas besoin de l’assistance de son institution, la ministre des Finances de la première puissance économique d’Afrique vient de déclarer que son pays négocie des prêts concessionnels d’un montant cumulé de 3,5 milliards de dollars avec la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) en vue de financer son déficit budgétaire.



Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page