Monde

Baisse record de l’espérance de vie aux Etats-Unis en 2020

La pandémie de Covid-19 a fait chuter l’espérance de vie moyenne aux États-Unis d’environ 18 mois l’an dernier, marquant la plus forte baisse annuelle depuis la Seconde Guerre mondiale, selon de nouvelles données des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Les Américains devraient désormais vivre en moyenne 77,3 ans, contre 78,8 ans en 2019, selon le rapport publié mercredi par le Centre national des statistiques sanitaires des CDC. Les Hispaniques ont connu la plus forte baisse de l’espérance de vie l’an dernier, suivis des Noirs américains.


« Le déclin de l’espérance de vie entre 2019 et 2020 peut être principalement attribué aux décès liés à la pandémie », peut-on lire dans le rapport. Les décès dus au Covid ont représenté près de 75 % de ce déclin. Plus de 609 000 Américains sont morts de la pandémie, dont environ 375 000 l’an dernier, selon les CDC.

Les Hispaniques américains – qui ont une espérance de vie plus longue que les Noirs ou les Blancs non hispaniques – ont connu la plus forte baisse de leur espérance de vie pendant la pandémie, avec une chute de 3 ans, passant de 81,8 ans en 2019 à 78,8 ans en 2020. Les hommes hispaniques ont connu la plus forte baisse, avec un recul de 3,7 ans. Le COVID-19 était responsable de 90 % de la baisse chez les Hispaniques.

L’augmentation des décès par overdose de drogue a également été un facteur de la baisse de l’espérance de vie. Plus de 93 000 personnes sont mortes de surdoses de drogues en 2020. C’est le nombre le plus élevé rapporté en une seule année.

Les autres causes de décès ayant contribué à la baisse sont l’augmentation des homicides et des décès dus au diabète et aux maladies chroniques du foie.

FA

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page