Culture

Music, food and sea…. L’Oasis festival pose pied à Dakhla

On a déjà un avant-goût des artistes qui seront à l’affiche de la première édition du Into the wild, petit dernier du fameux Oasis Festival. Les organisateurs ont annoncé 5 DJ de renom de la scène musicale techno, en attendant d’autres ! À travers cette première édition, qui se tiendra les 23 et 24 septembre prochains à Dakhla, l’idée est de faire découvrir les destinations marocaines les plus insolites, mixant la scène musicale, la gastronomie et le bien-être.

Comme nous l’annoncions récemment dans ces colonnes, Oasis festival s’invite à Dakhla, les 23 et 24 septembre prochains, pour la première édition du Into the wild.

Il s’agit d’un nouveau concept de festival intimiste, qui provient directement de l’imaginaire de l’équipe du Oasis festival, dont l’objectif est de faire «découvrir les destinations marocaines les plus insolites, mixant la scène musicale, la gastronomie et le bien-être».

Quoi de mieux donc que d’avoir opté pour Dakhla pour abriter cette première mouture. La ville offre, en effet, les paysages les plus époustouflants du Maroc. «Vous pourrez y danser sous le soleil et les étoiles, là où le désert rencontre l’océan, et y apprécier les performances de classe mondiale d’artistes parmi les plus importants de la scène musicale électronique», soutient-on auprès de l’organisation qui vient tout juste de révéler les premières têtes d’affiche qui y performeront.

Seront présents, notamment, des stars de la scène musicale électro, comme le sorcier techno bulgare KiNK et le duo Âme, tête d’affiche de l’éminent label Innervisions. Il y aura aussi l’emblématique Bar Tama Sumo, DJ résident du Berghain et du Panorama, pour une performance en back-to-back avec Lakuti, l’autre résident berlinois, et fondateur du label Uzuri recordingse.

Le très prisé duo techno italien Mind Against, dont les DJs sets très singuliers explorant IDM, house et techno rencontrent un succès international croissant, va se mêler à la fête. Amine K, l’ambassadeur de la scène électronique marocaine, et fondateur du label Moroko Loko, ne manquera pas non plus de faire bouger les festivaliers. Sans oublier Jyoty, selector basé à Londres, particulièrement connu pour ses passages sur la radio Rinse FM. Ce n’est pas tout, les organisateurs promettent l’annonce d’autres artistes, incessamment !

Musique et animations
Into the wild se veut être un festival à dimension humaine, avec des activités convenant à tous les goûts. Il représente l’occasion idoine pour découvrir les plus grands talents culinaires marocains, avec des menus exceptionnels concoctés par les meilleurs chefs du pays.

«Vous pourrez ainsi apprécier des menus gastronomiques spécialement créés par Aniss Meski, du très novateur restaurant Mouton Noir à Marrakech, et par la chef Yasmina Ksikes, ambassadrice de la cuisine marocaine aux États-Unis et à Los Angeles, où elle est établie», argue-t-on auprès des organisateurs. L’autre spécialité de la région, à consommer sans modération, c’est l’huître.

Dakhla est sans nul doute la capitale marocaine de l’huître. «Après une halte au Bar à huîtres du festival, on peut assouvir les petites faims avec de délicieux assortiments de plats délicats et savoureux auprès de notre sélection de stands de street food, et étancher les petites soifs par un éventail de cocktails plus surprenants les uns que les autres au très défricheur bar Baromètre», propose l’organisation qui a pensé à tout dans les moindres détails.

«Suite à une longue nuit sur le dancefloor, le programme bien-être du festival aura pour mission de vous remettre sur pieds dans un esprit relaxant, qui veillera à reconnecter votre corps et votre esprit à la beauté des paysages environnants avec une séance de yoga en plein air».

Il est également possible de s’immerger dans l’expérience thérapeutique de guérison par le son grâce au Pyradym, un instrument physio-acoustique spécialement conçu pour générer des vibrations et des sons bienfaisants, ou se reposer au bord de la piscine en écoutant les sessions DJs plus tranquilles de l’après-midi.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page