Culture

Festival de Fès des Musiques Sacrées : la prochaine édition présentée à … Madrid !

La 26ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, qui se tiendra du 09 au 12 juin, a été présentée, jeudi soir à Madrid, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée devant un parterre de personnalités du monde de la politique, de la culture, du sport, des médias et des arts.

La présentation de cette nouvelle édition du festival de Fès, qui a eu lieu à la résidence du Royaume dans la capitale espagnole, a connu également la présence de plusieurs compétences marocaines ayant brillé dans leurs domaines d’activité en Espagne.


Initiée sous le thème de « L’Architecture et le Sacré », cette nouvelle édition du Festival offrira un voyage à travers le monde et le temps pour explorer comment les hommes de toutes les religions ont utilisé et magnifié l’architecture afin d’exprimer leur quête du sacré.

Elle connaîtra la participation d’une pléiade d’artistes et de groupes musicaux venus des quatre coins de la planète pour un dialogue interculturel et spirituel.

Présentant cet évènement, le président de la Fondation Esprit de Fès, organisatrice du Festival, Abderrafie Zouitene, a souligné que le programme de cette édition verra la présence de troupes artistiques en provenance de plus de 15 pays et commencera par une création à l’ouverture qui fera voyager les festivaliers de Fès à Jérusalem en passant par le Tibet, le Taj Mahal, la cathédrale de Notre Dame de Paris pour finir à Casablanca avec la Grande Mosquée Hassan II.

Le Forum de Fès du 11 juin, qui verra la participation de plusieurs intervenants nationaux et étrangers de renom autour de la thématique « L’Architecture et le Sacré », sera l’un des moments forts de cet évènement.

A travers ce Festival, la Fondation Esprit de Fès apporte sa modeste contribution à la connaissance des cultures et au rapprochement des peuples, a ajouté M. Zouitene, rappelant que le Maroc donne bien l’exemple, tout au long de son histoire, avec l’édification de magnifiques lieux de cultes et de savoir tels que la grande mosquée Hassan II, l’université Qaraouiyine, la mosquée de Taza et celle de Tinmel.

Ces lieux, a-t-il dit, ont permis de façonner cet esprit de tolérance et d’ouverture caractéristiques du Maroc, faisant valoir que se sont ces valeurs de tolérance, de paix, de dialogue des cultures et des religions qui font la richesse du patrimoine matériel et immatériel du Maroc que la Fondation Esprit de Fès contribue, par ses actions, à faire rayonner à l’international.

L’Espagne et le Maroc sont deux pays amis, très proches par la géographie, l’histoire et la culture qui constitue un des meilleurs moyens pour renforcer les liens bilatéraux, a-t-il martelé.

Dans le même contexte, l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich a indiqué que cette cérémonie constitue « une nouveauté renouvelée dans l’agenda culturel du Maroc en Espagne marquant avant tout une occasion de mettre en exergue l’esprit du renouveau qui caractérise aujourd’hui les relations maroco-espagnoles», ajoutant que les relations bilatérales entament une nouvelle étape pour l’édification d’un partenariat bilatéral renouvelé, à la hauteur des défis mais également des opportunités offertes par le 21ème siècle.

« Aujourd’hui, conformément à cette nouvelle donne, le Maroc entend aller de l’avant dans la mise en œuvre de ce processus vertueux en identifiant tous les moyens propres à conférer à ce partenariat une base sereine, pérenne et un caractère opérationnel qui viendra renforcer les relations bilatérales et créer des synergies mutuellement profitables », a relevé Mme Banyaich.

Dans ce sens, la diplomate marocaine a fait observer que cette relation « si forte et indispensable (…) exige de nos deux pays que nous sachions partager davantage nos cultures, que notre dialogue se nourrisse de celui des penseurs, des artistes, et de notre jeunesse pour que nos deux peuples soient inspirés par des rêves et des aspirations voisines ».

« C’est à la jeunesse et la culture de nos deux pays que nous devons confier la tâche de poursuivre la construction de cette relation stratégique dans la diversité et l’échange », a insisté Mme Benyaich, notant que cette rencontre « nous offre donc l’occasion d’initier également un cycle exceptionnel d’événements culturels qui placera l’histoire commune que partagent nos deux pays, la création sous toutes ses formes et la jeunesse, au cœur de la relation maroco-espagnole, dans les mois à venir ».

« C’est un message au monde, un message d’attachement à la diversité que le Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI souhaite transmettre à travers l’organisation d’un tel événement, qui s’inscrit depuis 28 ans dans la tradition artistique et spirituelle de la ville de Fès », a conclu l’ambassadeur.

Cette rencontre a été marquée par la projection d’un film sur le Festival de Fès des musiques sacrées du monde et une prestation de l’artiste marocain Marouane Hajji et la troupe espagnole de flamenco « Jesus Méndez » qui ont invité l’assistance à un voyage musical qui abolit les frontières à travers une fusion de sonorités de flamenco et de musique arabo-andalouse.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page