Éco-Business

Zone franche Souss-Massa : 10 ha en cours d’attribution

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La réunion du comité central de suivi de la zone franche de la Région Souss-Massa, a été tenue mardi dernier. Constituée de 80 lots industriels, 10 hectares sont en cours d’attribution alors l’accent a été mis sur l’organisation d’une journée promotionnelle en faveur des investisseurs, notamment pour l’écosystème automobile.

10 hectares, c’est la superficie qui a été actuellement en cours d’attribution au niveau de la Zone d’accélération industrielle (ZAI) de la Région Souss-Massa. C’est du moins ce qui ressort de la réunion du comité central de suivi, dédié à l’état d’avancement de la zone franche de la Région Souss-Massa, réalisée dans le cadre du déploiement régional du Plan d’accélération industrielle (2014-2020). Tenue mardi dernier, cette réunion a été effectuée en présence du secrétaire général du ministère de l’Industrie et du commerce, le gouverneur-directeur des affaires économiques relevant du ministère de l’Intérieur, le président du Conseil régional Souss-Massa et celui de la Chambre de commerce, d’industrie et des services, en plus du directeur du CRI Souss-Massa, la société mixte «Parc Haliopolis» et Medz. Déjà, une dizaine de prospects ont manifesté leur intérêt pour s’implanter dans cette zone.


Automobile: une journée promotionnelle
Lors de cette réunion, l’accent a été aussi mis sur les pistes devant attirer les investisseurs potentiels avec l’appui du ministère de tutelle et les fédérations professionnelles, notamment dans le secteur automobile avec l’objectif d’attirer des locomotives automobiles. Sur ce dernier point, une journée promotionnelle sera initiée auprès des investisseurs du secteur automobile pour la promotion de la zone. D’une superficie de 350 ha, la 1ère tranche de la Zone d’accélération industrielle, étalée sur 64 ha, a été réceptionnée, le 30 avril 2020, et ce, avant les délais contractuels. Autrement dit, à deux mois du délai fixé dans le cadre de la convention de mise en valeur, signée en janvier 2019. Actuellement, la zone franche, notamment sa première tranche, est constituée de 80 lots industriels à partir de 1.400 m2, en plus de neuf lots dédiés aux services et une zone showrooms. Bénéficiant d’avantages fiscaux en faveur exclusivement des industries exportatrices, les travaux au sein de cette zone ont été lancés en mars 2019. Ils ont mobilisé 265 MDH.

Un bâtiment d’accueil en cours de réalisation
La phase de pré-commercialisation est déjà lancée après la réalisation des travaux d’aménagement. Actuellement, la zone franche est en cours de dotation de son bâtiment d’accueil. Il devrait abriter aussi un guichet unique et d’autres services facilitant le travail de la zone franche en plus d’un auvent d’entrée. Cette zone est à vocation généraliste : multisectorielle et multi-écosystème industriel. Elle peut abriter des industries agroalimentaire, chimique et para-chimique, automobile et aéronautique, naval ou plastique. Les unités opérant dans le textile et cuir, les énergies renouvelables et les matériaux de construction y ont également leur place. À cela s’ajoutent les industries métallurgiques, mécaniques, électriques et électroniques. Cette 1re tranche devrait permettre la création de 10.000 emplois directs. Quant à l’investissement induit, il est estimé à 1,5 MMDH à terme. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page