Éco-Business

Résidences Dar Saada. Les préventes en courbe ascendante

Le Groupe Résidences Dar Saada (RDS) tire profit de la reprise progressive du secteur immobilier. Ce constat global s’appuie sur les données financières, synthétisées par l’opérateur au terme des six premiers mois de l’exercice en cours.

Dans sa communication financière traitant des résultats du premier semestre, RDS fait notamment part d’une amélioration du niveau de préventes et aussi de l’endettement.

Ainsi, le nombre d’unités prévendues durant ladite période s’établit à 1.332 unités contre 870 unités durant la même période de l’exercice 2020, soit une hausse de 53%.

Le chiffre d’affaires sécurisé passe ainsi de 1,2 milliards DH à fin 2020 à environ 1,3 milliards DH à fin juin 2021. Par ailleurs, Résidences Dar Saada a pu réaliser un chiffre d’affaires de 325 millions de DH durant le premier semestre 2021, contre 473 M DH durant la même période de 2020.

« Cette baisse s’explique par un glissement au niveau de la réception des tranches déjà achevées courant le premier semestre 2021 », est-il expliqué auprès du Groupe.

Il est aussi souligné par la même source que 905 biens achevés durant le premier semestre n’ont été réceptionnés qu’à partir de juillet.

« Ces unités feront l’objet de livraison courant le deuxième semestre », annonce le management de RDS.

En dehors des tranches réceptionnées et des nouvelles mises en chantier de 2021, le nombre d’unités en cours de d’achèvement s’élève à 3 400 unités, « ce qui nous réconforte par rapport au niveau d’activité de l’année compte tenu de leur niveau de précommercialisations », commente le management, signalant que la quasi-totalité du chiffre d’affaires du premier semestre provient des biens développés par Résidences Dar Saada S.A.

Pour ce qui concerne le volet de l’endettement, « dans le cadre de la poursuite de notre politique de maîtrise de l’endettement, le Groupe a procédé à un remboursement de 360 M DH de dettes bancaires, hors intérêts, au titre du premier semestre de cette année », détaille RDS dans sa communication financière.

C’est ainsi que l’endettement global à fin juin 2021, y compris les contrats de location (IFRS 16) et hors trésorerie à court terme, s’élève à 2,58 milliards DH contre 2,73 milliards DH à fin décembre 2020, soit une baisse de près de 6%. S’agissant de son patrimoine foncier, le Groupe souligne n’avoir procédé à aucune acquisition de terrain courant le premier semestre 2021.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page