Éco-Business

Produits pétroliers : L’automobile et les ménages portent la consommation

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Total Maroc, bien positionné sur les produits blancs, devrait tirer profit de la dynamique que connaît le secteur automobile. Afriquia Gaz, leader des produits GPL, misera davantage sur la consommation des ménages.


Quand les analystes de Crédit du Maroc conseillent d’accumuler le titre Afriquia Gaz, ceux d’Attijari Intermédiation invitent à acheter le titre Total Maroc. Ces recommandations ne s’opposent pas, bien au contraire. Les deux titres jouissent d’une conjoncture des plus favorables. L’arrêt de Samir, la libéralisation du secteur ou encore la baisse du cours du baril à l’international sont autant d’événements impactant l’activité des deux spécialistes de la distribution de produits GPL cotés à la Bourse de Casablanca. Mieux encore, les analystes d’Attijari Intermédiation prévoient une progression significative de la consommation du gasoil et de l’essence induite par «la nouvelle dynamique du secteur automobile au Maroc».

Une dynamique «automobile» favorable
«La tendance baissière des taux de financement, couplée à la commercialisation de nouveaux modèles par les concessionnaires, soutient la croissance des ventes automobiles au Maroc», soulignent les analystes. Selon eux, les ventes automobiles affichent une progression de 8,1% en 2015 et de 17% au 1er trimestre 2016  contre un niveau moyen de 4% sur la période 2010-2014. Selon ce rythme, le parc automobile atteindrait les 3,7 millions de véhicules à fin 2015, en progression de 7% par rapport à 2014. Sur la base des échanges ayant eu lieu entre les analystes d’Attijari Intermédiation avec les différents professionnels du secteur, le parc automobile devrait franchir la barre des 4 millions de véhicules dès 2017, reflétant un taux de croissance annuel moyen cible de 8% contre 5,4% durant les cinq dernières années. À fin 2015, le parc automobile est constitué de 3,7 millions véhicules, selon les estimations des analystes. En ligne avec ces prévisions, les analystes s’attendent à ce que le taux de croissance annuel moyen de la consommation du segment gasoil et essence s’établisse à 4,2% durant la période 2016-2018, contre un niveau initial de 3,3%. Cette dynamique devrait essentiellement profiter à Total Maroc, pour qui la consommation en gasoil et essence représente plus des deux tiers des ventes.

Plus de GPL pour Afriquia Gaz
Si la dynamique du secteur automobile devrait profiter le plus à Total Maroc, étant donné qu’Afriquia Gaz est spécialisée dans le GPL (gaz de pétrole liquéfié désignant le propane et le butane), la société mère de cette dernière ne sera pas pour autant en reste. En effet, Afriquia SMDC, qui détient 38% d’Afriquia Gaz, est le leader du marché. Les récentes données relayées dans la note d’information de Total Maroc font ressortir une domination des marchés pétroliers par cette filiale d’Akwa Group. En produits blancs (gasoil et essence), elle détient une part de 28% contre 16% pour Total Maroc. En fioul, elle détient 81% du marché contre seulement 2% pour Total Maroc. En lubrifiants, c’est plutôt Total Maroc qui devance Afriquia avec 1 point de pourcentage de différence. La première détient 21%, tandis que la deuxième dispose de 20%, mais les deux sociétés sont devancées dans le segment par Vivo Energy.

Concernant le segment du carburant aviation, elle détient 53% des parts de marché en 2014 contre 8% pour Total Maroc. Côté GPL, c’est plutôt Afriquia Gaz qui se distingue avec une part de 47% contre 15% pour Total Maroc. Ce dernier marché, qui dépend surtout de la consommation des ménages, devrait croître annuellement de 4% en moyenne, en ligne notamment avec la croissance de la consommation des ménages sur les cinq dernières années, selon les estimations des analystes d’Attijari Intermédiation. Un accroissement dont Afriquia Gaz devrait pleinement tirer profit.

D’ailleurs, les analystes de Crédit du Maroc capital prévoient un accroissement des volumes de GPL empli commercialisés par l’enseigne à 477.979 tonnes à l’horizon 2020, reflétant une croissance annuelle moyenne de 1,6% entre 2016 et 2020. Le tonnage en GPL conditionné devrait également progresser à un taux de croissance annuel moyen de 1,9% pour se fixer à 952.896 tonnes en 2020. Le tonnage de GPL en vrac devrait, pour sa part, limiter sa dépréciation annuelle moyenne à 0,02% pour se fixer à 103.290 tonnes en 2020, contre un niveau de 103.360 tonnes en 2016. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page