Éco-Business

Ports : l’ANP paie le prix de la conjoncture

Le chiffre d’affaires consolidé de l’Agence nationale des ports (ANP), relatif à l’exercice 2021, a connu une augmentation de 6,2% à plus de 2,18 MMDH. Cependant, son résultat net part du groupe a été négatif (-16 MDH contre +64 MDH en 2020).

Les performances annuelles de l’Agence nationale des ports (ANP) ont été fortement impactées par la baisse (-14,8%) du chiffre d’affaires de la Société de gestion du Port de Tanger Ville (SGPTV) et la hausse (+13,2%) des charges d’exploitation relatives aux retraités de l’ANP, annonce cette dernière dans sa communication financière annuelle. Ainsi, son résultat net part du groupe a affiché une forte régression (-16 MDH à fin 2021, contre +64 MDH en 2020).

Son résultat net consolidé est également négatif, s’établissant à -56 MDH au titre de l’exercice écoulé. Son résultat d’exploitation consolidé s’est, quant à lui, élevé à 53 MDH, en repli de 51% par rapport à 2020. Paradoxalement, l’Agence affiche parallèlement un chiffre d’affaires consolidé en hausse de 6,2% comparé à celui de 2020, à plus de 2,18 MMDH.

L’ANP explique que ceci est dû principalement à «l’effet conjugué de l’augmentation de son chiffre d’affaires (+6,5%), de la progression de celui de Portnet SA (+8,6%) et de la baisse du chiffre d’affaires de la SGPTV (-14,8%), due à l’arrêt de son activité suite à la situation sanitaire». Pour ce qui est des comptes sociaux, ils font état d’un niveau d’activité des ports gérés par l’ANP de 91,04 millions de tonnes (MT) en 2021, soit une légère diminution (-1,6%).

Ce recul est expliqué par la baisse des trafics d’engrais (-8% à 11,7 MT), de phosphate (-5,6% à 9,5 MT), des céréales (-24,1% à 7,1 MT) et du soufre (-5,1% à 6,9 MT). Par contre, l’ANP note que «d’autres trafics ont évolué à la hausse, comparés à 2020, particulièrement ceux des conteneurs (+1,4%), du charbon (+7,8%), de l’acide phosphorique (+9,1%) et des hydrocarbures (+8,5%)».

L’agence indique, dans cette perspective, que le chiffre d’affaires social poursuit sa progression en 2021 atteignant 2,06 MMDH (+6,5%). S’agissant des performances sociales, les charges d’exploitation se sont élevées à 2 MMDH (+8,3%), sous l’effet conjugué de la progression des achats (+7%), de la baisse des autres charges externes (+8,5%) et de l’augmentation des dotations aux amortissements et aux provisions (+31%). De son côté, la valeur ajoutée a atteint plus de 1,34 MMDH en 2021 (+12,8% par rapport à 2020), «ce qui permet de dégager un taux d’intégration de près de 65%», explique l’Agence.

En outre, le résultat d’exploitation a augmenté de près de 20% à 186,1 MDH en 2021. «Sans les dotations aux amortissements et aux provisions, ce résultat enregistrerait une hausse de 28% comparativement à 2020», est-il noté dans ce sens. Le résultat net, lui, s’est établi à 46,1 MDH, contre 66,3 MDH en 2020.

Hors provisions financières et majorations de retard des marchés appliquées par l’ANP en 2020, le résultat net augmenterait de 23%. S’agissant de la capacité d’autofinancement, elle s’est chiffrée à 561,6 MDH en 2021, en hausse de près de 1% par rapport à 2020.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page