Éco-Business

Oxford Business Group publie un rapport sur l’ouverture économique du Maroc

Le cabinet d’intelligence économique et de conseil britannique Oxford Business Group (OBG) a publié mercredi 24 novembre une infographie sur l’économie du Maroc, qui met en avant son ouverture sur l’extérieur.

En effet, le royaume a récemment mis en œuvre avec succès des projets industriels orientés vers l’exportation, qui devraient prendre la relève des industries plus traditionnelles pour doper la croissance et fournir des emplois de meilleure qualité sur le long terme. Si le Maroc continue d’attirer d’importants investissements dans les industries à fort potentiel de croissance comme l’automobile, l’aéronautique, l’agroalimentaire et l’offshoring, tout en développant des écosystèmes d’affaires bien intégrés dans ces domaines, il pourrait atteindre des taux de croissance observés dans d’autres marchés émergents.


Économie : développement des échanges commerciaux

À ce propos, le déficit commercial du Maroc a chuté de 65% entre 2012 et 2015 du fait d’une hausse des exportations et d’une diminution des prix de l’énergie. L’industrie automobile est devenue le premier secteur exportateur du royaume, suite à une croissance de 20,7% en 2015. Les réformes en cours du système bancaire vont permettre de maintenir les bénéfices des banques, d’attirer de nouveaux acteurs majeurs dans le royaume, de diversifier l’offre de produits et de favoriser l’intégration financière, déjà élevée pour la région.

Assurance : croissance des primes

Le marché marocain de l’assurance, qui est déjà le plus important et le plus développé d’Afrique du Nord, subit actuellement une série de réformes visant à renforcer sa stabilité et à stimuler davantage la croissance des primes. Le chiffre d’affaires du secteur a augmenté de 6,5% par an entre 2009 et 2015.

Industrie : passage à la vitesse supérieure

Dans le cadre de plusieurs plans stratégiques du gouvernement, des secteurs de production clés comme l’agroalimentaire, l’automobile et l’aéronautique ont bénéficié d’apports de capitaux et de la mise en place d’infrastructures spécialisées, de centres de formation et d’incitations fiscales. Ce climat favorable a notamment permis aux exportations de véhicules de faire un bond significatif ces dernières années, avec des volumes en 2015 vingt fois supérieurs à ceux de 2006. Pour rappel, le cabinet de recherche et de conseil Oxford Business Group (OBG) est aujourd’hui l’un des leaders de l’information économique et financière sur les économies émergentes. Nos équipes sont présentes en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique Latine et aux Caraïbes.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page