Éco-Business

Le PGC porte Addoha

Le siège du Groupe Addoha./DR

Grâce à son Plan Génération Cash (PGC), Addoha continue d’améliorer la structure bilancielle, comme en attestent les réalisations du premier trimestre 2016.
En effet, le leader national du secteur de l’immobilier vient de publier un communiqué faisant état de l’avancement du PGC, au titre des trois premiers mois de l’année, faisant ressortir un désendettement net de 465 MDH, contre 375 MDH prévus initialement.


À fin mars dernier, le montant global de désendettement, depuis le début du plan (une durée de 15 mois), s’est établi à 2,28 MMDH, permettant de ramener les dettes nettes d’Addoha de 7,04 MMDH (contre 9,31 MMDH au 31/12/2014) pour un gearing de 58% (versus 80,2% à fin 2014).

Ainsi, pour l’année 2016, l’allègement attendu du résultat financier, conséquence directe du désendettement de la société, devrait, selon les analystes d’Upline Securities, améliorer la rentabilité du groupe et par ricochet sa capacité à distribuer du dividende.

Dans ce contexte, Addoha s’érige en valeur de rendement par excellence avec une situation de trésorerie amenée à s’améliorer au fil des années, commente la société de bourse. 

Actuellement, l’immobilière cotée offre un rendement de dividende de 6,5% sur la base du cours en date du 1er/04/2016, a fait remarquer Upline Securities.

Le semestre écoulé a été également marqué par la vente de 1.406 unités de produits finis (contre 1.435 unités budgétées au niveau du PGC), soit 52% du total des préventes, en ligne avec les prévisions initiales.

Pour sa part, le cash collecté s’est établi à 2,06 MMDH (versus 2,08 MMDH prévus initialement), dont 67,1% concernent la Business Unit -BU- économique et sociale, le reste étant réalisé par le haut standing.

S’agissant du budget d’investissement lié à la production, il ressort à 886 MDH au premier trimestre 2016, contre un budget initial de 950 MDH. 

Les analystes financiers ont noté, à ce titre, que le budget global de 2016 s’est fixé à 4,22 MMDH pour la production de 13.000 unités. Et d’ajouter que les décaissements liés à l’acquisition du foncier se sont établis à 48 MDH, pour un budget prévisionnel annuel de 300 MDH.

Addoha prévoit en 2016, la réalisation d’un chiffre d’affaires consolidé de 7,3 MMDH, dont 20% seraient réalisés par les filiales intégrées globalement détenues à hauteur de 50% par Addoha (contre une contribution de ce type de filiales de 30% en 2015).

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page