Éco-Business

Ismael Belkhayat: Ce que « Chari » va apporter au marché tunisien

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Entretien avec Ismael Belkhayat. Fondateur & PDG de Chari.ma

Quel sera l’apport de Chari, sur le marché tunisien ?
Le marché tunisien est très similaire au marché marocain. 80% de la consommation des produits de grande consommation passe par le canal traditionnel, c’est-à-dire les petites épiceries du coin. Et donc, seulement 20% passent par les grandes et moyennes surfaces. Les producteurs industriels et les multinationales ont beaucoup de mal à couvrir l’ensemble des points de vente de proximité. La distribution mise en place n’est jamais suffisante pour couvrir tout le monde. Ainsi, certains petits commerces sont obligés de fermer boutique afin d’aller s’approvisionner au souk le plus proche, ce qui constitue un coût d’opportunité pour les petits commerçants tunisiens. Chari leur apporte une solution simple. Ils n’ont plus besoin de se déplacer pour effectuer leurs achats. En quelques clics, ils peuvent commander l’ensemble des produits dont ils ont besoin et se les faire livrer à leur point de vente en moins de vingt minutes.


Comment décrivez vous le marché tunisien de la distribution digitale ? Est-il plus développé que le Maroc dans le digital ?
Le marché tunisien de la distribution digitale est certainement plus développé que le marché marocain car il existe déjà un acteur en Tunisie œuvrant dans ce domaine. La startup Kamioun.tn a été lancée il y a deux ans par un jeune polytechnicien tunisien. Un excellent travail d’éducation de marché a déjà été fait en Tunisie. Pour Chari, il est plus simple de pénétrer un marché où les utilisateurs sont déjà habitués à passer commande via une application mobile. Il nous suffit juste de nous démarquer grâce à la qualité de notre service pour prendre des parts de marché à notre homologue tunisien.

Quel est le montant de l’investissement ? Pour quelles ambitions chiffrées ?
Nous prévoyons d’investir plusieurs dizaines de millions de dirhams en Tunisie avec comme ambition de couvrir l’ensemble du territoire. Pour l’instant, nos activités se limitent à Tunis seulement. Cela nous permet de mieux comprendre les particularités du marché tunisien avant de nous lancer dans de nouvelles villes.

Quelles sont les réalisations pour Chari au Maroc ?
En seulement 18 mois d’activité, l’application Chari.ma est déjà utilisée par près de 15.000 épiceries au Maroc. Nous prévoyons de clôturer l’année 2021 avec un chiffre d’affaires supérieur à 200 MDH. 

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page