Éco-Business

Investissements: la Compagnie chérifienne de chocolaterie tient bon

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La compagnie érige sa marque Mejora en gamme stratégique de produits. Malgré la crise, elle maintient son plan de développement stratégique et ses investissements. Objectif : rendre le chocolat accessible à tous.

Crise ou pas, la Compagnie chérifienne de chocolaterie (CCC), détentrice notamment des marques Aiguebelle et Tentation, a annoncé sa décision de maintenir son plan d’investissement. La CCC ambitionne de mettre le cap sur l’innovation et la créativité pour rendre le chocolat accessible à tous et en élargir la consommation à toutes les régions du royaume. «Nous élargissons le champs de notre action à travers des stratégies de marque, de recherche et développement ou encore de prix pour une amélioration continue de notre offre, même pour les produits dits de premier prix», explique Amine Berrada Sounni, président-directeur général de la CCC. Mot d’ordre du nouveau cap ? L’accessibilité. L’idée est de rendre le chocolat plus accessible à travers la diversification des formats (emballage unitaire, par exemple) et des références pour s’adapter à tous les goûts, tous les âges et surtout tous les budgets. L’accessibilité, estime le management, passe aussi par une couverture géographique étendue et par la disponibilité des produits de l’entreprise, partout au Maroc, avec le meilleur rapport qualité/prix. «Nous avons tiré les leçons de la crise Covid-19 et sommes encore plus déterminés à aller de l’avant, en poursuivant notre programme d’investissement 2020 2021», ajoute Berrada Sounni. En effet, l’entreprise avait annoncé un nouveau plan d’investissement pour un montant de 300 MDH dans le cadre de la «Vision 2021». Ce plan doit permettre de poursuivre la modernisation et de renforcer la capacité de production avec la création de centaines de nouveaux emplois.


Maintien des investissements
Pour l’heure, et en dépit de la crise, la compagnie a réussi à maintenir ses investissements, voire en programmer de nouveaux. «Grâce à la confiance du marché, celle de nos partenaires publics et privés, la qualité de nos produits et le lien qui lie nos marques aux Marocains. Nous avons confiance en notre pays et nous sommes convaincus qu’après cette conjoncture difficile, nous sortirons grandis et encore plus compétitifs», commente le PDG de la compagnie. En effet, comme tous les industriels, la CCC a subi les disruptions liées au confinement, notamment en termes de supply chain. L’entreprise était à l’arrêt complet pendant deux mois cumulés, en raison des mesures sanitaires. Une période qui a fortement impacté la productivité et durant laquelle, «les coûts de production ont significativement augmenté». Selon le top management, «au niveau de la demande, le marché B to B, qui représente environ 50% de notre activité a été lui aussi à l’arrêt complet pendant trois ou quatre mois. Depuis, l’activité a repris, mais elle tourne au ralenti puisqu’elle est liée au secteur des CHR (cafés, hôtels, restaurants)», explique la même source. En ce qui concerne l’activité B to C, les écoles étant fermées, une bonne partie de la demande adressée au marché des écoliers et étudiants a été perturbée. La CCC a tout de même tenu à préserver ses 500 emplois cette année et ambitionne de les renforcer, dans les prochains mois, pour concrétiser ses projets d’augmenter la capacité de production de la société et d’améliorer sa productivité.

L’essor de la gamme «Mejora»
Au cœur de la stratégie tracée pour la prochaine étape, la Compagnie chérifienne de chocolaterie mise sur la gamme Mejora. Depuis son lancement en 2005, celle-ci a confirmé la demande du marché pour ce produit premier prix qui a été, par la suite, décliné en plusieurs références. Le PDG de la compagnie note dans ce sens que «plus qu’une marque, Mejora est aujourd’hui érigée en gamme stratégique avec plusieurs déclinaisons et références. Elle fera désormais l’objet d’un programme de développement dédié et jouira d’une stratégie commerciale spécifique». La vingtaine de références produites actuellement ne donc sont qu’un prélude à une série de lancements que l’entreprise souhaite mener. Aucun détail supplémentaire ne filtre, pour le moment, mais il est à souligner qu’en 2017, Mejora avait fait l’objet d’un relifting du packaging et d’un développement des recettes et des déclinaisons.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page