Éco-Business

IDE : l’industrie automobile tient le volant

Avec 2,2 milliards de dollars d’investissements directs étrangers captés en 2021, le Maroc, classé 5è, perd des positions dans la compétition continentale face à l’émergence de quelques concurrents, le Mozambique et le Sénégal, qui s’appuient sur la découverte de gisements gaziers. Mais le Royaume tient en son industrie automobile un formidable produit d’appel en attendant les énergies renouvelables. A noter l’incroyable résilience de l’immobilier. En matière d’attractivité, la performance d’un pays s’apprécie autant sur sa capacité à faire monter son...

Cet article est réservé aux abonnés

Abonnez vous pour lire cet article ainsi que tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Déjà abonné connectez vous ICI


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page